Bienvenue à notre petit dernier, Australiandream !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ombre paternelle [ prio Talon ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Daga
Oiseau

• Messages : 2197
• Age : 48
• PUF : Daga(K)
• Meute : Vallon - Alteron forcé - Alteron - GN - Alteron - Alteron - Oasis
• Rang : Chasseuse - Prisionnier - Bêta & Force spéciale - Citoyen - Guérisseur - Jeune - Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Toute ma troupe est célib.
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Mer 17 Avr 2013, 20:46

    Fin de l'hiver, an 5.

    Layk avait fini par arriver à Alteron. Tout ce détour par le désert l'avait épuisé. Ainsi, il marchait lentement, la tête basse, le souffle court. Cependant, il restait aux aguets. Calamité lui avait clairement fait comprendre que l'endroit était plutôt hostile. Et Layk ne voulait pas se retrouver une patte en moins, voire pire, mort. Il avait encore de longues années à vivre devant lui. Ainsi, sa curiosité l'avait tout de même poussé ici, malgré les conseils de Digg et de Cal. C'était plus fort que lui. Il avait reçu en plein visage la description d'un être tout simplement impossible d'être un père tendre, et pourtant il était bien là, à Alteron. Il secoua doucement la tête, presque surpris par sa propre imprudence. C'était plutôt le genre de Pietro d'être un aventurier sans crainte, mais il n'était plus. Peut-être avait-il fini par garder une petite partie de son frère au plus profond de lui-même. Certainement. Layk était nerveux, ses oreilles n'arrêtaient pas de tourner dans tous les sens. Ses tics refaisaient surface. L'endroit lui mettait trop de pression sur les épaules. Pour tenter d'évacuer le tout, il soupira profondément.

    Il finit par se redresser, laissant dépasser sa tête des plantes gigantesque. Ici il faisait plus frais quand dans le désert, mais l'humidité était terrible ! Il était sûr d'une chose, il aimait ses terres natales plus que tout ! Soudain un frisson le traversa. Il se stoppa, attentif aux moindre signes. Il ne réussit pas à localiser la présence. Cela ne fit qu'augmenter son stresse, ses yeux clignèrent trois fois. Il ne respira plus, se plongeant dans une apnée nerveuse. Il y avait quelqu'un, quelqu'un de très doué dans la discrétion. Layk s'abaissa, tentant de se cacher dans la végétation. Mais avec son pelage clair, c'était peine perdue.
Revenir en haut Aller en bas
http://daga-k.deviantart.com
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Dim 21 Avr 2013, 03:57


      La discussion. Il n’était pas particulièrement doué pour ce genre de chose, que ce soit pour parler ou tout simplement pour écouter les autres. Jamais il ne s’était ouvert, jamais il ne s’ouvrirait. La meute avait de quoi être tranquille. N’était-elle peut-être pas calme, mais la Reine se faisait discrète, laissant ses sujets choir en plein soleil, égaré. Par contre, son esprit à lui restait troublé. Il ne s’était jamais sentit ainsi, refoulant toujours tout. Talon parcourait la jungle sur un pas rapide. Il ne courrait pas, mais ne marchait non plus. Il glissait contre les feuilles, contre le sol humide, se dissimulant dans leur ombre. Son rythme était singulier. Ni trop vite, ni trop lent. Les oreilles dans le cran, la queue flottante, il sillonnait la jungle Alteronne depuis un bon moment déjà. À croire qu’à forcer le vent, il en chasserait ses pensées troublantes et déstabilisantes. Soudain, il s’arrêta net. Une patte levée, le corps crispé. Ses oreilles se dressèrent, une brume apportant une odeur particulière. Un intrus sur le territoire? Quelqu’un était donc suffisamment fêlé pour oser pénétrer sur ce territoire sans connaître les conséquences. Ramener un intrus, un prisonnier, aurait peut-être le don de ramener la meute sur le bon chemin et prouver à la Reine que ses sujets ne l’ont pas laissé tomber, eux.

      L’assassin se remit délicatement en marche. Les oiseaux ne bougèrent pas à son passage, continuant leur besogne en ignorant l’ombre qui passait sous eux. Il pista l’intrus. Humant l’odeur, écoutant le bruit de ses pas. Il ne savait pas se faire discret, c’était un fait. Il ne mit pas bien longtemps avant de le découvrir. D’un blanc immaculé, il ne pourrait jamais se dissimuler dans ce paysage si lugubre. Talon ne s’arrêta pas, longeant les feuilles, imitant le vent. Ses deux yeux de faucon se rivèrent sur sa proie qui sentit au bout d’un moment sa présence. La simple aura du Chef de Brigade devait bien être la seule chose qui le trahissait, mais ne savait-on jamais quand et comment il frapperait. L’ombre, toujours en mouvement, fixa le loup blanc, puis d’un coup. Il bondit sans un son, sans un bruit et ce fut l’impact. La mâchoire de l’Alteron se referma contre la nuque de Layk tout juste au niveau du crâne. Le but n’était pas de le tuer, mais de l’immobiliser sur le ventre. Ses deux antérieures vinrent se placer à largueur des épaules du loup arctique, retenant toute articulation de bouger. Puis, les postérieures du loup noir s’écrasèrent contre les cuisses Layk, écrasant le muscle, les nerfs. La queue de l’assassin fouette l’air tandis que la poussière retomba. Un grondement rauque fit vibrer sa gorge. Une flaque d’eau sous le visage de Layk laissa paraître un reflet flou. Des cercles de vibration se dessinèrent sur la surface. D’abord plissant ses yeux dorés, Talon les écarquilla en voyant le même regard se dessiner au-dessus de l’eau. Tout son corps crispé, se détendit quelque peu, relâchant la pression contre le corps de Layk. C’était impossible.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daga
Oiseau

• Messages : 2197
• Age : 48
• PUF : Daga(K)
• Meute : Vallon - Alteron forcé - Alteron - GN - Alteron - Alteron - Oasis
• Rang : Chasseuse - Prisionnier - Bêta & Force spéciale - Citoyen - Guérisseur - Jeune - Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Toute ma troupe est célib.
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Dim 21 Avr 2013, 18:32

    Layk sentit ses yeux clignoter de plus en plus. Ses oreilles bougèrent dans tous les sens. L'impact était proche. Soudain, il tourna la tête vers une direction au hasard et ne put voir qu'une ombre s'abattre sur lui. Tout devint noir. Le loup l'écrasa, planta ses crocs dans le poils généreux de l'arctique, pour ainsi l'immobiliser. Layk sentit la pression l'écraser. Les pattes de l'ombre l'obligèrent à s'abaisser. Il finit bientôt allongé, avec un poids conséquent sur le dos. Les oreilles collées contre la nuque il était fait comme un rat. Il soupira, expirant sa douleur. Calamité avait eu raison de le perdre, mais sa curiosité l'avait poussé trop loin. Bien trop loin. Et la prudence n'avait su le retenir. Ses paupières se fermèrent lentement, sentant les canines faire de même sur sa nuque.


    Il avait tant tenu à venir ici, voir ce que c'était de voyager, de prendre des risques. Mais le loup sentit qu'au plus profond de son être, la lâcheté le poussait à s'enfuir du Nord. A vrai dire, c'était s'enfuir pour toujours courir. Car s'il partait à tout jamais du nord, il ne serait pas spécialement mieux accueilli ailleurs. La dure réalité finit par s'abattre dans son esprit. Tout était limpide. Il lui fallait désormais choisir une vie de vagabond, d'ombre, ou obéir. Etre au milieu de cela semblait plutôt impossible. Layk sentit pourtant l'envie de repartir au nord le prendre au tripe. Il vit sa sœur en souvenir. Keylie méritait d'être accompagnée de son frère, même si la présente parque était plutôt absente. Et si Thunder, malgré sa violence, s'avérait plus efficace que Julius ? Tout était encore possible. Oui, tout pouvait se construire vers un avenir moins sombre ?

    Les deux silhouettes étaient immobiles, comme imbriquées, tel le yin et le yang. C'était un tableau riche en émotion. De la négation s'évadait notamment, pourtant une lueur de surprise s'afficha. Layk rouvrit les yeuxx, fixant la flaque dans laquelle il siégeait. Ses grands iris jaunes brillèrent, ses pupilles se relevèrent, pour tenter d'apercevoir le visage de son agresseur.

    Quand soudain, les crocs de celui-ci lâchèrent prise. Tout se calma, une tension particulière s'imposa. Inconnue aux deux loups. Layk en profita pour ramper et glisser en même temps. Il voulait avant tout sauver sa peau, ensuite comprendre. Le polaire finit par se rouler sur le dos, à cause de la boue. Sa belle fourrure était sale, et il sa silhouette s'assombrit, effaçant ses gènes d'arctiques. Ses pupilles tremblaient, il était désormais face à son agresseur. Ses yeux fixèrent ceux de l'autre mâle. Face l'un à l'autre, leur regard se reflétait parfaitement. Layk écarquilla les yeux.

    Lui ? Avec un regard aussi semblable que le sien ? C'était impossible. Quoique. Il se ressaisit, après tout, il était à Alteron.

    « Talon ? » Fit le plus jeune d'une voix malaisée.
Revenir en haut Aller en bas
http://daga-k.deviantart.com
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Dim 19 Mai 2013, 01:14


      L’intrus remua légèrement sa tête comme pour tenter d’apercevoir son agresseur, mais n’y parvint pas. D’un coup, Talon avait relâché sa prise contre la nuque de Layk fixant toujours avec stupeur le regard qui le fixait à travers la petite flaque d’eau. Il eut quelques vagues souvenirs. Une escapade au Nord. Non, une mission. Une femelle. Une erreur. Maëlle. Le nom qui lui revint en mémoire eut l’effet d’un choc et lui saisit le crâne d’une douleur. Talon ferma fortement les yeux, reculant d’un pas ou deux sans pourtant relâcher sa vigilance de sur l’intrus et sans le libérer non plus. Toutefois, en rampant légèrement sur le ventre, le loup polaire parvint à se sortir de l’étau de l’assassin sans pour autant retrouver sa liberté, mais il roula sur le dos toujours aussi décidé à croiser le visage ou le regard de son agresseur. Talon eut presque un hoquet en voyant le visage qui le fixait. Il reconnut les traits de Maëlle sans non plus oublier son regard de rapace, mais étrangement moins froid. La lèvre inférieure de Talon se mit à trembler tant un flot d’émotions le traversaient. Puis ce fut ses pattes. Il retenait tellement toutes l’émotion que son corps en était saisit de spasmes. Heureusement, le chef de Brigade se ressaisit, cessant ses tremblements pour darder ses deux yeux de faucon sur Layk. La pupille de celui-ci tremblait tandis que ses yeux s’étaient écarquillés. Talon mit une pression sur le poitrail du loup polaire et une tension presque palpable s’installa.

      « Talon ? »

      Il eut l’impression de sentir un coup de couteau au cœur, mais resta indicible. L’ombre plissa légèrement le museau et dressa hautement ses oreilles au-dessus de son crâne.

      - Qui es-tu ? dit-il d’un ton sec.

      Il n’était peut-être personne. Talon espérait qu’il n’était personne. Cependant, une partie de lui ne pouvait nier l’idée qui lui avait traversé l’esprit. L’idée que ce loup blanc et noir aux yeux dorés était peut-être un de ses fils.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daga
Oiseau

• Messages : 2197
• Age : 48
• PUF : Daga(K)
• Meute : Vallon - Alteron forcé - Alteron - GN - Alteron - Alteron - Oasis
• Rang : Chasseuse - Prisionnier - Bêta & Force spéciale - Citoyen - Guérisseur - Jeune - Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Toute ma troupe est célib.
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Dim 19 Mai 2013, 15:03

    Layk continuait de fixer le mâle. Son regard ne réussit pas à se détacher des iris jaunes de celui-ci. Il sentit dans l'atmosphère un malaise, tant d'un côté que de l'autre. Le croisé avait mal au cœur, comme s'il eut envie de vomir. Il serra les dents, pour s'empêcher d'ouvrir davantage la bouche. Il ne voulait rien dire, il ne pouvait rien dire. Le loup noir était tout autant perturbé que lui. Plus le silence continuait, et plus Layk était certain d'être face à ce mâle dont Cal et Digg lui avaient parlé : Talon, l'ombre de la brigade. Le corps entier du polaire commença à frissonner tant la scène était intense. Tout était calme autour d'eux, il n'y avait qu'un seul et même regard, qu'ils partageaient. Le plus jeune tressaillit. L'émotion était telle que ses tics vinrent l'assiéger. Son oreille gauche, éternelle fourbe, tiqua. Elle s'affola, bougeant dans tous les sens. Mais, étrangement, ses yeux ne clignèrent pas. Ils étaient trop concentrés sur les pupilles du mâle en face de lui pour lâcher prise. Ses membres prirent alors la suite, tremblant.

    Un miroir, Layk fit le loup noir tressaillir également. C'était incroyable de les voir si différents physiquement, mais avec des indices trop puissants pour être ignorés.

    Talon finit par briser le silence d'une voix grave : « Qui es-tu ? »

    Layk frissonna à tel point que les poils de son échine se dressèrent. Il ne prit pas le temps de réfléchir, tout allait si vite dans sa tête.

    « Mon nom est Layk. » Il marqua une petite pause, reprenant son souffle. « Et je suis le fils de Maëlle. » Car après tout, dire simplement son identité n'allait pas trop aider, ils ne se connaissaient absolument pas.

    Layk approcha sa tête de Talon, sans réellement s'en rendre compte.

    « Et... » Il se retint un instant, baissant les oreilles. « Ton fils. »
Revenir en haut Aller en bas
http://daga-k.deviantart.com
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Jeu 30 Mai 2013, 17:13


      Le corps de sa proie était parsemé de tremblements tandis qu’une de ses oreilles ne cessait de bouger nerveusement dans tous les côtés. Pourtant, Talon ne se laissa pas distraire par les tics agaçant de Layk. Il resta appuyer contre le torse du loup noir, conservant la tension, la pression et l’intensité qui régnait dans son regard de faucon. Layk avait fini par frissonner, quelques poils s’hérissant aux passages de ce frisson, mais l’ombre restait toujours pesante, attentive voir presqu’immobile.

      « Mon nom est Layk. »

      Les oreilles de Talon remuèrent légèrement. Layk. Le nom ne lui disait rien à l’oreille et rapidement il en venait déjà à conclure que ce n’était qu’un intrus qui avait osé glisser ses pattes sur le territoire d’Alteron. Toutefois, le plus jeune poursuivit comme si la plus profonde et refoulée de ses idées ne cessait de se vouloir convaincante.

      « Et je suis le fils de Maëlle. »

      Cette fois, son sang ne fit qu’un tour et ses pupilles tressaillirent un instant. Le rapace menaçait de s’abattre sur le pauvre loup polaire, mais celui-ci, bien que plus hésitant poursuivit, osant même rapprocher un peu plus son visage de celui de l’ombre noire.

      « Et... Ton fils. »

      Talon plissa les yeux, sans pour autant lâcher Layk de son regard menaçant. Les mots ne cessaient de se bousculer dans sa tête. Il tenta de rejeter l’information, mais l’idée avait déjà été faite. Il le savait depuis qu’il avait croisé son regard. Pourtant, il continua de le nier. L’idée d’avoir eu des enfants avec Maëlle lui en donnait la nausée et l’idée qu’un de ses enfants soient venu à sa rencontre, lui fit hérisser les poils de son échine. La mâchoire de Talon se mit à trembler légèrement. C’était le débordement. Dans un grondement sourd, il s’élança vers le visage de Layk, sans avertissement. Néanmoins, il avait relâché la pression de contre le corps du jeune loup, le laissant se libérer de son emprise et fuir cette attaque de menace. Le chef de Brigade s’arqua sur ses pattes, dévisageant de haut en bas Layk.

      - Tu n’as rien à faire ici. (Ses crocs se dévoilèrent légèrement) Pars maintenant ! gronda-t-il dans un ton glacial et agressif tandis que sa queue se redressait sur sa croupe.

      Son visage restait cependant des plus neutres. Seulement son ton et son langage corporel laissait croire à une hostilité.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daga
Oiseau

• Messages : 2197
• Age : 48
• PUF : Daga(K)
• Meute : Vallon - Alteron forcé - Alteron - GN - Alteron - Alteron - Oasis
• Rang : Chasseuse - Prisionnier - Bêta & Force spéciale - Citoyen - Guérisseur - Jeune - Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Toute ma troupe est célib.
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Jeu 30 Mai 2013, 23:07

    Quand Layk lâcha sa dernière phrase, il vit dans le regard de l'ombre une frisson. Rien qu'un frisson. Au plus profond de lui-même, il savait que c'était un signe. Puis Talon approcha son visage de Layk, manquant de lui claquer les crocs dans les yeux. Trop sous l'émotion il ne bougea même pas. Le polaire vit simplement son propre regard, entouré d'ombres, s'avancer et le fixer. Comme s'il c'était regardé dans une eau sombre et profonde. Layk plissa les yeux, comme pour mieux y voir. Il vit à nouveau les contours de l'adulte, et remarqua ce que son corps lui déclarait. « Fuis ! » Disait le corps de Talon, il le menaçait bien évidemment. Mais Layk, perdu dans sa surprise, sa candeur et son innocence ne bougea pas. Il ne sentit pas le changement de pression sur son corps. L'information était tellement énorme, que son cerveau ne réussit pas clairement à faire la part des choses.

    Talon se redressa, dévisageant allègrement son fils. Layk sentit dans le regard de son père le refus, le dénie. L'ombre refusait d'accepter la réalité. Face à lui, sa chair, son sang. Et pourtant, cela semblait lui donner envie de vomir bien plus que tout. Layk ne comprit pas. Son regard se perdit dans les pupilles glaciales de son géniteur, sa tête se pencha sur la droite, puis sur la gauche, comme pour tenter de voir sous un autre angle la situation, mais rien. Il n'y avait rien. Talon ne ressentait rien à son égard. Les voix de Digg et de Cal résonnèrent dans sa tête. « Il est insensible, et se fiche de ses enfants. » Mais--... Layk n'avait pas franchement voulu y croire, se rattachant, encore et toujours, à sa naïveté. Il avait grandi, et pourtant, sa candeur le poursuivait toujours. C'était peut-être grâce à elle qu'il arrivait à garder un sourire aussi pur. Cela le préservait du cruel monde, mais l'enfermait dans une bulle qui aurait pu finir par l'étouffer. C'était à double tranchant. Layk ne réagissait plus.

    Soudain, Talon montra ses crocs, et cracha : « Tu n’as rien à faire ici. » La voix du mâle fit écho dans le crâne du plus jeune. Il le savait qu'il n'avait rien à faire ici, et qu'il n'appartenait pas à cet environnement, le froid lui manquait. Mais pourtant, il était bel et bien là, présent, face à son père. Et il avait fait tout ce trajet pour la même raison que Shu-di. Il avait suivi ses pas. Sa logique refit surface. Petit à petit, il sortait la tête de l'eau émotionnelle qui venait de traverser.

    « Pars maintenant ! »

    Layk se redressa, imitant son père, sans pour autant grogner ou paraître agressif. Juste déterminé.

    « Je suis ici car je suis venu chercher la vérité, rien de plus rien de moins. » Sa respiration était rapide, il osa ajouter : « Tout comme Shu-Di. »

    Il ne savait guère ce qu'elle était devenue, mais peut-être qu'en prononçant ce nom, il forcerait Talon à se calmer. Ou au connaître allait-il accentuer sa colère ?

    [ Huuum, vu que ça fait ultra longtemps qu'elle a été joué Shu-Di jpense qu'elle est morte, mais on est d'accord on dit bien qu'elle a existé nope ? Si nope j'éditerai:3 ]
Revenir en haut Aller en bas
http://daga-k.deviantart.com
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Mer 12 Juin 2013, 04:49


      Quand il avait mimé une menace pour effrayer son prétendu fils, celui-ci n’avait pas daigné l’éviter ou même s’échapper face à l’absence de pression contre son corps. Il ne s’était contenté que de le fixer encore et encore. Tantôt penchait-il sa tête sur la gauche tantôt sur la droite. Talon ne laissait pas distraire et se contentait de confronter du regard Layk et cette affreuse réalité. Celle-ci avait fait quelque peu son chemin dans son esprit, mais l’ombre y restait fermé. Refusant d’accorder une importance particulière à cet être qui se présentait devant lui. Et pourtant il ne l’avait pas encore abattu comme il l’aurait pour un véritable intrus. Voilà qu’il ne le qualifiait même pas de véritable intrus. Qui était-il alors ? C’était son fils. Sa chair. Son sang. Mais il n’en voulait pas. Il ne voulait pas d’une progéniture. Il ne désirait pas cette progéniture clandestine.

      Le débat se poursuivait dans la tête de Talon qui pourtant ne laissait rien transparaître et quand cela fut trop, il exigea à Layk de quitter les lieux. Il ne pourrait plus retenir ses pulsions. Il avait envie de l’éliminer tout comme il y mettait un frein. Qu’est-ce qui le retenait ? Les émotions, il les avait chassés depuis bien longtemps. C’était inutile, c’était futile. La fourrure du loup noir s’hérissa davantage tandis que le loup polaire se redressa finalement à son tour pour paraître des plus déterminés, ce qui ne fit qu’enflammer Talon, sans pour autant que cela ne paraisse sur son visage. Sa queue eut un bref mouvement flottant tandis qu’il abaissa délicatement sa tête, sans lâcher ses yeux de rapaces sur Layk.

      « Je suis ici car je suis venu chercher la vérité, rien de plus rien de moins. »

      La tête de l’assassin se pencha légèrement sur le côté alors qu’il tendit l’oreille pour percevoir la respiration rapide du loup polaire. La phrase de Layk passa comme du vent, Talon ne fit comme s’il n’avait rien entendu et passa légèrement sa langue contre ses canines laissant un grondement sourd parcourir les parois de sa gorge.

      « Tout comme Shu-Di. »

      Le chef de Bridage eut un mouvement de recul et enfonça sa tête légèrement dans ses épaules. Cette louve était parvenue à faire son chemin à Alteron, mais y avait été bien vite chassée. Talon plissa le museau, faisant claquer sa langue contre ses dents.

      - La vérité ? dit-il en dévoilant vaguement ses crocs. Qu’as-tu besoin de plus que cette vérité en elle-même ? (Il le dévisagea de haut en bas) Tu es donc inconscient au point de commettre les mêmes erreurs que Shu-Di et pour finalement finir comme elle… conclut-il avant de contourner légèrement Layk.

      Il n’avait pas envie de jouer, mais il avait envie d’en savoir un peu plus. Ce simple loup pouvait après tout causer bien des dommages, mais il ne pouvait encore se résoudre à l’abattre. Quelque chose l’empêchait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daga
Oiseau

• Messages : 2197
• Age : 48
• PUF : Daga(K)
• Meute : Vallon - Alteron forcé - Alteron - GN - Alteron - Alteron - Oasis
• Rang : Chasseuse - Prisionnier - Bêta & Force spéciale - Citoyen - Guérisseur - Jeune - Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Toute ma troupe est célib.
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Dim 16 Juin 2013, 00:15

    [ Love ce topic plus 42 ; o ; ... Love Rp avec toi ; o ; <3 ]

    Face à Layk se trouvait une ombre. Rien de plus, rien de moins. Son physique était aussi ténébreux que ses idées et seul son regard le rendait quelque peu vivant. Talon, était inapte à argumenter la moindre phrase, parole, pour tenter d'aider Layk. Aider, c'était certainement un mot qui n'avait jamais existé dans son dictionnaire, à moins qu'il y est disparu ? Layk, toujours aussi têtu, ne daigna pas cligner ses yeux. Seule, son oreille gauche trahissait la pression entre les deux êtres, sans cesse, elle tiquait. Le bâtard n'en avait que faire, il ne la ressentait pas, il ne la ressentait plus. Toute son attention était focalisée sur son père. Son géniteur. Une question germait dans son esprit. Comme diable sa mère avait-elle réussi, ne serait-ce qu'à l'approcher ? Il connaissait la beauté imbattable de sa mère, mais tout de même … S'associer à … ça. Une ombre. Et puis, voyant le physique avantageux de Talon, le polaire fut frappée par les idées nettes de sa mère. Certes, qui adorait ses enfants, mais restait la princesse, et fille de l'ancien César. Et elle n'avait en aucun cas voulu engendrer des petits, des minuscules êtres ! Et elle avait bien calculée. Keylie était désormais parque, et en plus d'être belle, était vive et adroite, mais surtout maligne. Quant à Layk, à défaut d'être emplie de candeur, possédait une logique à tout briser, et une taille respectable, ainsi qu'une certaine agilité. Dans son cerveau, tout se connecta. Il avait comprit, et n'en voulait en aucun cas à Maëlle. Dans le Nord, il faut savoir faire des choix et les meilleurs possibles. Talon avait été un passant dans sa vie, et donc une possibilité comme une autre.

    Plus son esprit partait loin fans la réflexion plus son regard devenait flou. Et pourtant, il continuait de fixer Talon. L'ombre elle ne cillait pas non plus et afficha une magnifique dentition. Il passa sa langue contre celle-ci, pour finir par la faire claquer. Layk ne frissonna même pas. La tension était tellement forte que tout était installée dans son corps.

    A l'évocation du nom de sa sœur aînée, qu'il n'avait connu que de renom, le loup sombre fut trahit par une mince émotion. Soudain, il parla : « La vérité ? Qu’as-tu besoin de plus que cette vérité en elle-même ? » Il était autant agacé que … Curieux ? Et en cela Layk fut pincé. Il sentit comme un point commun, mais tout cela restait trop vague. Qu'importe, c'était un petit élément comme un autre, à prendre en compte. Le polaire ne répondit pas, fixant encore et toujours son père. L'ombre le dévisagea, Layk resta de marbre, impassible. Il attendait la suite.

    « Tu es donc inconscient au point de commettre les mêmes erreurs que Shu-Di et pour finalement finir comme elle… »

    A ces paroles le mâle le plus âgé contourna le plus jeune. Layk resta ancré au sol. Inspirant profondément, sa queue se redressa.

    « Suis-je aussi inconscient qu'audacieux ? Là est la question. » C'était rhétorique, bien entendu. Car dans le fond, Layk était un être logique, et qui porte une belle éloquence lors de discours. Après tout, c'était l'occasion de montrer ce talent.

    « Pour ce qui est de la vérité, celle-ci englobe... Ta personne. » Ses yeux se plissèrent.
    « Talon est un mystère. » Il agrandit ensuite son regard, « Et je suis un détective. »

    Layk choisissait ses mots, parlait lentement mais sûrement. En fin de phrase, ses canines s’entrechoquaient, faisant écho de sa mâchoire, également vive et prête.

    « Shu-Di est un indice dans mon investigation. » Il frappa le sol.

    « Tu ne m'as jamais rien donné, je me permets donc de venir prendre à la source des informations. » Sa tête se tourna, fixant l'adulte noir. «  Tu me dois bien ça. » Ses oreilles se couchèrent. « Car mon investissement démontre ma démarche, et prouve mes valeurs. »

    Une dernière inspira, et il acheva : « Valeurs sur lesquelles il serait honteux de cracher. Surtout de la part d'un chef de brigade. »

    Digg lui avait dit, Layk se permit donc de relancer son discours avec quelques … Idées passées.
Revenir en haut Aller en bas
http://daga-k.deviantart.com
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Sam 13 Juil 2013, 00:39


    (Moi aussiw j'aime ce topic ;w; et awh, sa me fais plaisir d'entendre ça !)


      Contournant son fils, Talon se mit à décrire lentement, mais sûrement un cercle autour lui comme le prédateur, le rapace qu’il était. Il soulevait une patte, le reste de son poids, puis mettait une patte devant l’autre. Bien que l’ombre fasse les cents pas autour de sa potentielle proie, il les faisait tout autant sinon plus dans sa tête. Il n’arrivait pas à refouler ce qu’il avait tant d’années, sinon toute sa vie à ancrer au plus profond de lui-même. Il avait abandonné ses passions. Il avait laissé ses émotions au bord du chemin de sa vie et ne les avait jamais reprit ou n’avait encore jamais tenté de les retrouver. Il n’avait que vécu mieux sans elles, mais aujourd’hui il ne comprenait pas pourquoi il ne pouvait les rabattre. Lutter contre elle ne faisait que le faire s’enflammer davantage, de le rendre plus imprévisible sinon plus dangereux. Ses méninges étaient littéralement en branle, en train de tenter de comprendre la logique derrière toute cette idée. L’idée de ne pouvoir se résoudre à abattre Layk sans la moindre hésitation. C’était forcément qu’il pouvait en tirer quelque chose. Forcément.

      Talon resta toujours de marbre, la tête à hauteur des épaules celles-ci remuant délicatement au rythme de ses pas lents parfois saccadés. Sa queue adoptait un mouvement flottant, neutre, balayant une fois de temps en temps ses côtes, ses cuisses. Mis à part son corps, la seule chose qui remuait, changeait, était ses prunelles dorées qui suivaient docilement Layk s’attardant parfois à quelques-uns de ses tics. Son corps le trahissait, tout comme celui de Talon le pouvait tout autant. Néanmoins, malgré la fausse communication de leurs corps, les deux loups restaient dans un état tout autre bien différent que ce qu’on y voyait. Prenant une profonde inspiration, Layk redressa la queue, ce qui fit arrêter le chef de la Bridage dans sa cadence.

      « Suis-je aussi inconscient qu'audacieux ? Là est la question. »

      L’ombre pointa les oreilles, redressant également quelque peu sa tête. Ce n’était pas une question, c’était une affirmation. C’était les deux.

      « Pour ce qui est de la vérité, celle-ci englobe... Ta personne. Talon est un mystère. Et je suis un détective. »

      L’interpellé suivit les moindres de ses gestes alors qu’il revint tout doucement face au loup polaire pour apercevoir les traits de son visage se modifié au ton de ses phrases. Où voulait-il en venir ? Talon demeurait figé dans la neutralité et dans cette aura si mystérieuse.

      « Shu-Di est un indice dans mon investigation. »

      Sa nuque s’hérissa et il plissa le museau lorsque le coup fut porté contre le sol. Talon devint un peu plus tendu.

      « Tu ne m'as jamais rien donné, je me permets donc de venir prendre à la source des informations. Tu me dois bien ça. Car mon investissement démontre ma démarche, et prouve mes valeurs. »

      Il s’était retourné pour le fixer de nouveau, Talon lui rendit l’appareille dardant son regard de rapace dans celui de Layk. Puis, le loup polaire abaissa les oreilles laissant le dessus au chef de Brigade.

      « Valeurs sur lesquelles il serait honteux de cracher. Surtout de la part d'un chef de brigade. »

      Il n’aimait pas les émotions, il n’aimait pas actuellement s’y sentir coincé. Il aimait encore moins les discussions, les débats inutiles, valait donc mieux chasser cet intrus, ce fils renié hors de ce territoire. Toutefois, Talon ne pouvait mettre le nom sur la chose qui l’empêchait d’agir comme il en avait coutume. D’agir comme il le ferait toujours donc de chasser, de déchirer, de tuer. C’était encore plus fort que la curiosité. Et pourtant, il n’avait jamais ressenti de telle chose en présence de ses autres enfants ici même en terre Alteron. Il en était dérouté, totalement. L’ombre prit à son tour une inspiration, ravalant par le fait même un grondement et subitement, il fit un pas de deux et se retrouva prestement devant Layk, le surplombant de son regard de faucon.

      - Je te le répète, Shu-Di est loin d’être un indice. Elle est une erreur et sa lui a coûté cher. (Il mit l’accent sur le dernier mot, dévoilant même les crocs et pinçant sa langue) Sache également que je… (Il se rapprocha un peu plus) Ne dois rien à personne. Puis, tu admets ne pas me connaître, mais tu prétends connaître mes valeurs et... connaître mon rang. (Une pause) Ironie ? Sache que cette information ne t’apporte et ne t’apportera rien sinon une gorge déchiquetée. dit-il en alors que ses traits redevinrent neutre. Qu’as-tu à apprendre ici ? Rien. Que souhaites-tu y découvrir ? Rien. Alors je réitère mon avertissement… Quitte cet endroit immédiatement et ne tâche pas d’y remettre les pattes. conclut-il en redressant son poitrail.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Daga
Oiseau

• Messages : 2197
• Age : 48
• PUF : Daga(K)
• Meute : Vallon - Alteron forcé - Alteron - GN - Alteron - Alteron - Oasis
• Rang : Chasseuse - Prisionnier - Bêta & Force spéciale - Citoyen - Guérisseur - Jeune - Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Toute ma troupe est célib.
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Lun 15 Juil 2013, 08:43

    L'ombre n'était plus immobile. Elle n'arrêtait pas de bouger, de faire les cent pas. Layk était étrangement plus statique. Même la plus grande vague de tics était passée. Le loup noir rôdait tout autour du plus jeune, le transperçant de son regard jaune. Cependant, Layk ne frissonna pas. Ses pupilles jaunes, il les connaissait, il avait les mêmes. Le mâle polaire était plutôt fixé sur les dents, voire les griffes du plus âgé. Le chef de la brigade aurait pu le tuer depuis déjà vingt bonnes minutes, mais il ne l'avait pas fait. Et c'était pour cela que le croisé restait de marbre, sur ses positions. Il ne voulait rien déclencher, mais ne voulait pas non plus partir. L'occasion était trop belle, et n'était pas prête de se présenter à nouveau. Ainsi, les deux loups étaient toujours sur le même sol. Ni l'un ni l'autre n'avait trépassé. Leur convictions, totalement opposées, semblaient inébranlable. Et pourtant. Dans un coin de la tête de Layk, il se passait d'innombrables choses. La confiance n'était pas de mise, et il manquait cruellement de patience. De son côté, l'ombre était instable, elle qui était réputée si « tranquille ». Les rumeurs parlaient de Talon comme d'un loup refroidissant, mais pour le moment le sang de celui-ci ne semblait faire qu'un tour. Il bouillait intérieurement.

    Soudain, la voix de Talon sonna. Les oreilles du croisé se redressèrent, et son fils le fixa.

    « Je te le répète, Shu-Di est loin d’être un indice. » Le mâle était plus proche, sa voix plus forte. Layk plissa les paupières, continuant de le dévisager.
    « Elle est une erreur et ça lui a coûté cher. » Ajouta-t-il. Layk frissonna et ses poils d'arctique se dressèrent. Cependant ses pupilles ne cillèrent même pas. Shu-di était donc morte sous les crocs de son père ? Ou chassée par Talon ? Il ne savait pas, mais le temps d'une pensée, il se demanda si un jour il pourrait la rencontrer. Elle, la première de la lignée. Car le pire dans tout ça, c'était que Shu-di n'était pas de sa portée, et que donc Talon était revenue au GN. Était-ce le destin qui l'avait poussé, ou l'odeur du frais ? Peut-être une folie amoureuse qu'il avait constamment étouffée. Maëlle avait peut-être fini par le faire frissonner, lui le grand meurtrier. Son père lui montra clairement les crocs, appuyant nécessairement sur le mot final.

    « Sache également que je… » Le père se rapprocha du fils ; «  Ne dois rien à personne. Puis, tu admets ne pas me connaître, mais tu prétends connaître mes valeurs et... connaître mon rang.  »
    Layk fit la grimace. Il eut exactement la même mimique que son père plus tôt. Pinçant sa langue et montrant les dents. Réflexe ? Il ne savait pas trop. Puis leur visage se fixèrent dans la neutralité totale, bien que celui de Layk paraissait plus vivant. Le bâtard ne connaissait en effet pas les valeurs de son père. Mais celui-ci les transpirait tellement qu'il avait laissé sa perspicacité s'en charger. Il ne releva pas, et laissa son père finir.

    « Ironie ? Sache que cette information ne t’apporte et ne t’apportera rien sinon une gorge déchiquetée. dit-il en alors que ses traits redevinrent neutre. Qu’as-tu à apprendre ici ? Rien. Que souhaites-tu y découvrir ? Rien. Alors je réitère mon avertissement… » Le loup répondait à Layk, il l'écrasait. Et cela durcit le visage du plus candide. Ses traits n'avaient jamais été ainsi. Comparables à ceux de son géniteur. La douceur de Maëlle n'était plus présente sur le coup. Layk n'aimait pas que l'ombre se permette de tant l'écraser. L'un comme l'autre, ils n'étaient que des loups, alors à quoi bon que le plus jeune se retrouve être le plus médiocre ? Layk était correctement constitué, et son cerveau n'en était que plus vif. Ses lèvres restèrent figées, tombées. On pouvait ainsi facilement deviner ses crocs.

    « Quitte cet endroit immédiatement et ne tâche pas d’y remettre les pattes.conclut-il en redressant son poitrail. » Cracha l'ombre. Layk se redressa, approchant à son tour son visage de Talon, allant jusqu'à frôler son front.

    « Tout ça parce que tu as peur d'accepter la vérité. » Layk recula vivement, se plantant sur ses membres. Il avait été poli, et désormais il lui crachait la simple réalité. Layk était déçu, mais avait l'esprit plus clair. Il ne voulait pas mourir, il ne voulait plis rester : Talon n'était rien.

    « Les liens ne se coupent jamais, même si tu les ignores. » Layk le fixa, il reviendrait un jour, il viendrait faire comprendre son vieux père. Layk était rancunier, irait-il jusqu'à lui même bousculer l'ombre ? Peut-être, mais pour l'instant, il était trop tôt, et Layk était trop jeune, trop inexpérimenté, et pas assez fou. Le croisé était bien trop lucide pour mourir aujourd'hui.

    Ainsi donc, le polaire recula jusqu'à être à un distance convenable. Il lança un dernier regard à son père, rempli d'émotions contraires. Il était déçu, dégoûté, hargneux, triste, et vide à la fois. Peut-être que tout cela finirait en soulagement ? Ce n'en était que moins sûr.

    Layk frappa le sol à nouveau, relevant de la poussière vers son géniteur. Le bâtard reviendrait voir ses racines, pour les faire peut-être basculer ? Dans quel sens ? Rien n'était moins sûr, mais cela serait tout pour aujourd'hui. Il se retourna et déguerpit dans la végétation, filant droit vers le nord, le cœur noué.

    [ Du coup jme suis dit que c'était plus sage de faire s'enfuir Layk -n'empêcher il n'a jamais été aussi brave que dans ce topic parce que sinon il est plus lâche xD- anyway, il faudra se refaire un topic quand Talon sera plus vieux et rongé par les remords*porte* -oupaas- BREF. Tu rép et end =D ? ]
Revenir en haut Aller en bas
http://daga-k.deviantart.com
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   Mer 07 Aoû 2013, 03:16


      Attentif, son fils l’avait écouté, mais pourtant, à travers ses pupilles dorées, les même que les siennes, il voyait bien que chacun de ses phrases le laissait dans un suspense. Le laissait dans le doute et que les idées fuyaient. Puis, Talon se retrouvait confronter à son reflet. Son image qui luisait dans les yeux de son fils, mais également à travers son fils. Il n’en pouvait tout simplement plus. Des deux côtés, les crocs étaient dévoilés, mais pas pour les mêmes raisons. Dissimuler. C’était celle de Talon. Il pouvait encore renier cette partie qui le poussait à vouloir en savoir davantage, à vouloir apprendre, à vouloir connaître cet être de même sang. Il pouvait encore l’enfouir au fond de lui-même, mais il était certain qu’un jour cette décision le rattraperait tôt ou tard. À son tour, le loup polaire s’était redressé, confrontant l’ombre comme personne n’aurait jamais osé le faire. Talon sentit tous ses muscles frissonnées et son esprit se bousculé. Tout penchait dans la balance. Leurs fronts se frôlèrent légèrement.

      « Tout ça parce que tu as peur d'accepter la vérité. »

      L’expression de Talon ne changea pas, mais son esprit criait autre chose. La vérité. Il avait raison. Cependant, ce n’était pas seulement la vérité qu’il reniait, mais tout, y compris la fierté d’un père, y compris l’amour d’un père. C’était des sentiments après tout. Un grondement sinistre résonna dans la gorge du Chef de Brigade. Ses instincts reprenaient le dessus.

      « Les liens ne se coupent jamais, même si tu les ignores. »

      L’idée derrière cette phrase était claire. Ce loup, ce fils n’en avait pas encore fini avec lui et donc, ils allaient se revoir. La nuque de Talon s’hérissa, se gonflant davantage. Était-il fou pour le provoquer ainsi au point de franchir la limite ? Layk recula soigneusement de quelques pas pour se retrouver à distance convenable. Talon ne changea pas d’air et ne bougea pas non plus, seulement ses yeux de rapaces restèrent fixer sur le loup polaire, suivant docilement ses moindres mouvements. Un dernier regard s’échangea et Talon sentit le dernier clou s’enfoncé. Layk tapa du pied contre le sol faisant voler un nuage de poussière puis prit la poudre d’escampette sous la mâchoire de Talon qui claqua probablement tout près de sa queue. L’ombre suivit de quelques pas son fils oublié, le traquant, mais renonça lorsqu’il le vit plonger dans la végétation qui le mènerait à la sortie du territoire. C’était ce qu’il voulait après tout, non ? C’était ce qu’il avait demandé depuis le tout début ? Pourquoi alors… ? Talon se raidit, laissant la frustration, la colère de côté pour reprendre un air de neutralité, puis tourna les talons. Pourquoi donc regrettait-il autant ce geste ?



    THE END.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'ombre paternelle [ prio Talon ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre paternelle [ prio Talon ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre paternelle [ prio Talon ]
» Loki, l'Ombre grise ( E.C )
» Slaanesh : talon hauts et bouton sur la fesse droite!
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blackblood Alliance : Dissension :: Le Berceau de l'Alliance :: Le Gosier :: L'Oubliette des Rps-