Bienvenue à notre petit dernier, Australiandream !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solitaire - Freiya Lyu Zahatio [X]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Solitaire - Freiya Lyu Zahatio [X]   Mar 14 Jan 2014, 01:47



Spoiler:
 

• Nom : Freiya Lyu Zahatio
• Surnom : Frei', Yaya' (Si vous voulez qu'elle vous fasse les gros yeux), Garce, Voleuse...
• Sexe : Femelle
• Race : 100% Seawolf
• Âge : Née en l'an 0, 6 ans
• Clan et rang : Solitaire
• Ancien Clan et rang : Alteron, Charmeuse
• Ancien Clan et rang : Oerba, Pillarde
• Famille : Sa soeur jumelle, Fynn.
Son père qui les a renié, Hector Lyu Koutal.

• Physique : Une démarche gracieuse et agile monté sur un corps frêle et svelte. Le corps de Freiya est entièrement concentré sur la finesse. De longues et minces pattes la soutiennent du haut de ses 68 centimètres, alors qu'une longue queue touffue tout au bout, en fera frémir plus d'un. Deux longues mèches frisées de chaque côté de son visage retombe tranquillement sur ses délicates épaules. Petites griffes grises ainsi qu'un petit museau rose tâché de noir qui lui donne un air d'enfant. Respectant les standards de sa race, Frei' a une fourrure entièrement lisse, seulement quelques mèches ressortent sur ses joues et ses coudes. Sa poitrine est également la seule partie de son corps à être bien garnis de fourrure qui redresse dans les airs et qui n'est donc pas lisse. Les tons de ses poils restent également dans la tradition des Seawolf et sont donc dans les variantes d'un violet tournant vers le noir. Elle a un grain de beauté sur le côté droit de son visage tout juste au coin de son oeil. Ses prunelles d'un vert pomme clair sont lumineux, charismatique et légèrement en forme d'amande.

• Psychologie : Aguichante - Agace - Râleuse - Timide - Réservée - Comédienne - Égocentrique - Calme - Posée - Discrète

Une silhouette gracieuse, une voix mielleuse. Le monde s’écroule sous ses deux prunelles dorés qui vous envoûtent et vous emportent. N’aurez-vous pas le temps de vous apercevoir ce qu’on vous a pris, qu’elle disparaîtra aussi subtilement qu’elle est apparue. En dehors du travail qu’elle exerce avec sa jumelle, qui est réellement Freiya Lyu ? Discrète et Silencieuse, un art du vol, Frei’ n’est pas le genre de louve qui veut à tout prit paraître aux yeux des autres. Elle aime être dans l’ombre et elle préfère davantage écouter que parler. Elle n’est pas celle qui osera se hisser sur le pied d’estrade de par ses belles paroles sucrées. Aux yeux des autres, elle veut paraître invisible et elle aime sa place là où elle est. Pourtant, les multiples facettes de la personnalité de Frei’ se contredisent en tout point. On ne dit donc pas d’elle qu’elle est une comédienne sans en avouer les raisons. Freiya joue littéralement avec l’attitude des gens et leur manière de pensé. Elle est un véritable caméléon qui aime apparaître pour en briller puis disparaître pour qu’on l’oublie. Malgré le fait qu’elle soit un personnage très réservée et repliée sur elle-même, elle a un égo’ démesurée. Elle aime plaire et elle aime savoir qu’on a une haute estime à son sujet. Pourtant, elle ne sera pas celle qui ira s’en vanter. N’aimant pas la violence, Freiya est celle qui se glisse entre les conflits de sa sœur et qui fait tout pour ce celle-ci ne se fasse pas tuer de part son attitude bouillant. Toutefois, même si la petite louve Oerba est quelqu’un de très calme et posée, elle s’en retrouve à en être stresser. Incapable d’exorciser toute la pression qui écrase son corps frêle, il lui arrive souvent de craquer, mais uniquement en présence de sa jumelle. Elle en devient alors râleuse et grincheuse, elle se plaint de tout et de rien et quelquefois, ses sujets de plaintes n’ont tout simplement aucun rapport entre eux.

En dépit du fait que Freiya n’aime pas spécialement entamer une conversation, elle s’en trouve tout de même aguichante. Faisant de l’œil à l’un, remuant la queue et les fesses à l’autre, elle aime attirer l’attention vers elle, mais quand elle le désire. Sinon, elle reste refermée sur elle comme une moule. Elle n’aime pas spécialement qu’on l’approche et qu’on lui tourne soudainement autour, alors qu’elle n’a rien demandé. Ce n’est pas une louve facile ni même docile, et elle ignore donc tout ceux qui se montre trop entreprenant à son égards surtout lorsque ce n’est pas elle qui les a invitée. Si on se montre encore plus insistant, Freiya n’hésitera à devenir une toute autre louve. Une grande vipère dans le mince corps d’un canidé. Elle devient acide et amère lorsqu’on la pousse subitement à bout. On croirait toujours que Fynn serait une meneuse, mais littéralement, c’est Freiya qui l’est. Dans tout ce qu’elle entreprend, Frei’ adore avoir le contrôle. C’est tout simplement, ce qui la mets en extase et la rend extrêmement de bonne humeur. Puis d’un tout autre côté, la petite louve Oerba se trouve Matérialiste à souhait. Pour Freiya, la vie ne vaut donc pas son pesant d’or. Autrement dit, elle prendrait les pièces d’or et filerait avec plutôt que de sauver une vie. Traître, elle est la première qui n’hésitera pas à vous poignardez dans le dos dès qu’elle aura eue ce qu’elle désirait de vous.

Finalement, la seule personne qui outre passe toutes ses manigances, c’est sa sœur, Fynn. Bien que parfois, elle joue les Manipulatrices avec celle-ci, comme elle se plaît si bien à le faire avec tous les autres.

• Détails Unique :
► Finesse, Rapidité et Agilité sont les principaux traits de son anatomie
► Son Charisme et son Charme, la mettent en valeur face aux Mâles et ainsi, elle obtient tout ce qu'elle veut
► A subis une carence en nourriture qui a légèrement retarder sa croissance
► Souffre d'une allergie à certains poissons et donc, elle doit se nourrir principalement de crustacé, mais cela ne l'empêche pas de participer à la Pêche
► A un fétichisme sur tous les objets brillants
► Mauvaise manie de toujours et sans cesse tirer la langue, comme pour faire une grimace


• Chronologie :

An 0
♦ Nées de l’union de deux Loup des Mers, Hector Lyu Koutal, grand marin bien baraqué et de Rita Mia Psudote, une douce courtisane, Freiya et Fynn sont les deux seules petites de la portée. Elles naissent en limite du territoire des Oerba, dans une petite niche sous-terraine, afin de ne pas trop attirer les regards. Rita est plus qu’heureuse de posséder deux filles, mais Hector les rejette bien vite. À ses yeux, elles ne possèdent pas l’allure de Pirates. Chétives, elles n’ont en rien hérité de la musculature du grand marin qui rejette la faute sur Rita. Il quitte alors bien vite le nid familial, laissant sa petite famille de côté pour chercher meilleure génitrice.



♦ Rita reste forte malgré la subite disparation de son amant. Elle a bon espoir en ses petites, mais ne peut nier qu’Hector avait raison. Dans un milieu comme celui-ci, dans ce clan, tout le monde vous met à l’épreuve y compris les louveteaux. Rita décide alors de rester en bordure du territoire, faisant des allées et des retours constant afin de bien prendre soin des deux jumelles. Celles-ci grandirent bien vite de par les petits soins de leur mère. Malheureusement, celle-ci commence à marcher difficilement puis à boiter.

♦ Fynn et Freiya ont atteint six mois et sont au sommet de leur sevrage. Leur mère leur enseigne donc à chasser, capturer le poisson, pour la première fois. Elle leur apprend également la nage du mieux qu’elle peut. Freiya s’en tire plus facilement de par sa finesse, mais Fynn reste également bonne nageuse. Au retour de la grotte, Rita commence à boiter d’une patte et très vite, sa santé s’en trouve dégrader. Elle nage difficilement et la chasse est impossible. Isolée de tous, elle se croyait en sécurité avec ses deux filles, loin de ce clan de brigands, mais tout ceci ne fera que causer sa perte. Réduite à rester coucher sur les flancs, Rita ne peut que tenter de tolérer la douleur sous l’impuissance des deux jumelles.

♦ Après plusieurs mois, la douce courtisane commence à faire de la fièvre et à ne plus être du tout capable de marcher. Elle ne parvint plus à se lever et elle se retrouve résigner à demander à ses pauvres filles, de l’aide. Fynn et Freiya se retrouve face à face avec un défi important. Leur première véritable nage. Seules. Médusées devant la légère étendue d’eau qui traverse leur grotte sous-terraine, Freiya est la première à reculer alors que Fynn, plus courageuse, tente sa première tentative. Cependant, elle ne put se rendre bien loin. Ne connaissant pas la carte de l’endroit, elle ne peut repérer les poches d’airs et de par ses poumons encore jeunes et petits, elle ne peut se rendre bien loin. De plus, le Clan des Oerba leur ait totalement inconnu. Les petites se retrouvent coincées à leur tour. Elles se recroquevillent vers leur mère qui ne peut que se sentir impuissante à chaque jour.

♦ Rita a commencée à tousser, bruyamment, et s’éloigne de plus en plus de ses petites, claudiquant. Elle a maintenant des doutes sur sa maladie. Infecté par un type de champignon de la famille des Blastomyces, elle craint contaminée ses filles et prend du recul en leur faisant également comprendre la situation. Fynn et Freiya tentent alors de rester le moins possible à proximité de leur mère. Heureusement, jour agréable, la montée des eaux amène de petits crustacés qui montent régulièrement dans leur étendue d’eau pour farfouiller un peu. Très vite, ils deviennent source de nourriture pour Fynn et Freiya, mais Rita n’a pas d’appétit.

♦ Au huitième mois de la naissance des jumelles, Rita est emporter et s’éteint durant la nuit. Elle ne bouge plus. Ne réagit plus et a laisser dans le deuil, ses deux merveilleuses filles. Heureusement pour elles, elles ne connaissent pas le même sort. Des Gardes Oerba avaient déjà repéré le petit nid d’amour de Rita Mia et en voyant que celle-ci ne revenait plus au Clan depuis quelques jours, ils pénètrent la grotte sous-terraine. Ignorants ce qui pouvait les attendre, ils se cognent à Fynn. Celle-ci garde férocement l’endroit depuis la mort de sa mère et tente par tous les moyens de protéger Freiya. Les Gardes rigoles, reconnaissant là les filles de Rita, avant de leur faire comprendre d’où ils viennent, mais les petites restent de marbre. Toutefois, leur odeur ne peut trahir ce que Rita portait comme parfum. Le Parfum des Oerba. D’abord réticentes, elles finissent par suivre les Gardes qui les ramènent avec fierté au clan, sans anicroches, par miracle. Mais elles étaient loin de se douter que ce Clan pouvait ressembler à ceci; un Clan de Barbare.




An 1
♦ L’intégration au sein du Clan se fait plutôt…difficilement. Freiya et Fynn n’avait jamais réellement sortit du nid familiale et maintenant qu’elles se retrouvent seules, elles sont forcées à se débrouiller comme elles le peuvent. Elles réussissent à se faire une petite place, un coin à eux. Dans un des coins de la grotte, une énorme roche fais office d’abris et de la mousse, d’un matelas. Ce petit endroit, dans la grotte des Oerba, devient le leur. Puis, installées, elles se mettent au parfum du clan Oerba quelques jours après leur intégration. Elles connaissent déjà plusieurs choses au sujet de la meute, de par les dires de leur mère défunte, mais il y avait une chose important qu’il manquait; La légende d’Oerba. Freiya et Fynn prêtent oreilles attentives à un Vieux Loup de Mer recyclé en Conteur. Freiya s’en retrouve émerveillée par la Légende, mais ce n’est pas le cas chez Fynn. Frei’ en discute avec sa jumelle une fois de retour à l’abris. Faisant dos à sa sœur, Fy’ ne prête qu’une oreille peu attentive.

" « Oerba… C’est intéressant comme histoire. Se battre pour obtenir une marque. Qu’en penses-tu Fynn ? »

« Se faire croquer pour choisir son rang ? C’est du suicide. » répondit-elle en ronchonnant.

« Ahhhh, fais pas ta rabat-joie ! Maman est passée par là ! »

« Plait-il ? Si nous partons faire ce si merveilleux rituel, nous finirions comme elle ! » s’emporta Fynn alors qu’elle se releva pour faire face à sa sœur.

« Peut-être. Mais y participer, ne serait-il pas un bon moyen pour honorer sa mémoire ? Je veux dire… Elle en serait fière, non ? »

« Hmf. Peut-être . »

Un silence s’installa et celui-ci dura plusieurs minutes, voir des heures.

« Fynn ? Dors-tu ? »

« Hm ? »

« Je veux participer à ce Rituel, éventuellement. Peut-être pas durant notre première année, mais à la deuxième. Veux-tu ? Avec moi ? »

« … »

« Tu m’en fais la promesse, n’est-ce pas ? »

« …Ouais. » "

♦ Les mois ont passés et Freiya et Fynn arrivent à la moitié de leur première année. Le respect grandissant de Freiya face au Rituel d’Oerba fait de plus en plus peur à sa jumelle qui, malgré sa réticence, ne peut que de continuer de promettre et jurer, qu’elle honorera sa promesse. Malgré leur adaptation face à la meute, elles omirent un obstacle en particulier. Se baladant sur la plage, Fynn se prend un coup d’épaule maladroit, mais dernière le responsable, il y a un visage familier. En l’apercevant, Fy’ s’en retrouve toute hérissée. Hector Lyu Koutal. Leur père, celui qui les a abandonnées en prétextant qu’elles ne survivraient pas dans la meute hostile d’Oerba. Quelle fut donc sa surprise de les découvrir, ici, sur le territoire. S’en suit donc une joute verbale qui ne dure que brièvement face à la patience de Fynn. Celle-ci ose claquer de sa mâchoire au visage de son géniteur. Freiya, se glisse immédiatement entre les deux, arrêtant l’altercation de par ses paroles qui coulent, allégrement, comme un fleuve, convainquant le père et sa fille d’arrêter l’affrontement. Hector affiche un rictus sur son visage avant de partir. Cette subite rencontre leur fait réaliser à quel point leur vie sera tumultueuse au sein du clan Oerba.

♦ Des suites d’un retour d’une pêche infructueuse, quoiqu’elles ne reviennent pas les gueules vides, Freiya et Fynn sont victimes, dès lors, de vol de nourriture. Précieuse à leurs yeux, surtout face à la santé de Frei’ plus les merveilleux talents de Fynn à la pêche... Impuissantes face à ce vol, elles ne peuvent que suspecter. Fynn s’emballe au premier abord et mets immédiatement tout sur le dos de leur père. Elle n’a pas complètement tord, en fait, il est tout à fait logique de penser que leur dites rencontre leur ait subitement apporté malchance. Finalement, malgré leurs efforts, les deux jumelles ne peuvent mettre le doigt sur le coupable alors que les vols ’s’intensifient. Toutefois, Freiya décide de mettre plus d’effort sur leur enquête voyant l’attitude de Fynn dégringolant, elle qui est prête à sauter sur n’importe qui. Freiya élabore donc un plan et cette fois, elles seront prêtes à se défendre.

♦ Bien installée sur leur matelas de mousse, Freiya a tendu son piège. Jadis, elle avait trouvée un objet étrange dans la mer. Un semblant de ligne assemblé tout ensemble et tout emmêlée qui donnait l’apparence de griffes ou peu importe, cet objet servait déjà à être un piège. Frei’ a donc attaché un poisson avec un des cordages de ce vieux filet et à rattacher l’autre bout à une de ses pattes arrière. De cette manière, elle sentira lorsque quelqu’un osera toucher au poisson. Fynn n’est pas très réceptive quant à cette idée, mais elle ne peut rien faire contre ce que sa sœur décide de faire. C’est durant la nuit que le drame se produit. Plongée dans un sommeil profond, Freiya se retrouve soudainement et violemment tirer vers l’arrière. Puis elle se retrouve sous les pattes du dit voleur. Visage inconnu, mais sous sa gueule menaçante, la surprise du piège ne lui a pas plut. La douce petite louve ne peut que rire faussement gênée face à la situation puis tenter de calmer le lot. Elle déballe un tas de paroles, jouant les diplomates, tournant autour du pot, alors qu’elle se tire puis se hisse sur ses pattes délicates. Les deux voleurs s’en prennent soudainement à elle, claquant des mâchoires. Fynn s’interpose immédiatement et se met devant Freiya. Fy’ se prend une gifle qui écorche sa lèvre, gravant une cicatrice. Le piège, la surprise, le vol, tout se mets à dégénérer. La bagarre menace d’éclater, mais, Freiya décide de mettre outre ses belles paroles en valeur, elle y ajoute son corps, poussant littéralement Fynn du chemin. Tentatrice, elle joue un numéro digne d’une grande comédienne afin de détourner l’attention des renégats. Fynn, malgré son tempérament explosif, décide de jouer le jeu et se glisse en douce pour reprendre leur dût, plus une prime, probablement un autre vol envers d’autres innocents. Dansant au rythme de ses paroles mielleuses, Freiya conclut son numéro avec une grâce qu’on ne lui connaissait pas.

" « Ha-ha, vous n’avez rien vu ? ♥ » Dit-elle en étendant gracieusement sa patte devant son museau, pointant dans une direction tout à fait au hasard. Les deux voleurs se prennent au jeu, buvant les paroles de la séductrice « Eh bien, moi non plus. » fit-elle avant de s’éclipser dans le noir. "

♦ C’est après cet évènement qu’elles deviennent de vraies complices. Des voleuses avides de trésors. Elles enchaînement coup sur coups, devenant meilleures à chaque fois et jamais, leur rôle ne change. Freiya sert de leurre. Une distraction qui se bouge et bouge dans tous le sens, sur un rythme inconnue, mais envoûtant. Fynn est celle qui ramasse le magot, faut croire qu’elle s’est recyclée en meilleure voleuse de poissons que pêcheuse. Évidemment, leurs victimes se résument aux pauvres mâles de leur clan et aux solitaires qui trainent dans le coin. Néanmoins, leur couverture est encore valable pour un printemps environ, après cela, elles devront probablement changer de victime puisque le clan Oerba aura vent de leur formation.


An 2
♦ Atteignant leur deuxième année, Freiya réfléchit déjà à l’envie d’aller se risque contre la légende d’Oerba. Elle ne manque d’ailleurs pas de rappeler sa promesse à Fynn qui appréhendait ce moment depuis déjà bien longtemps. Fy’ n’échappe donc pas quant à l’occasion de tenter de convaincre sa sœur de changer d’idée, mais rien n’y fait. Freiya, manipulatrice, se montre vite persuasive et Fynn n’a d’autre choix que de suivre ce qu’elle lui a jadis promis.

♦ Les jumelles décident donc de commencer le voyage qu’est le Rituel. Cependant, elles se font vite intercepter par la Garde de la meute qui leur annonce que le Quartier Maître a prit une nouvelle décision quant à elles. Freiya anticipe déjà d’avance la nouvelle. Les Gardes leur annoncent que le Quartier Maître à décréter que les deux louves n’étaient pas encore suffisamment en forme et prêtes à relever le défi qu’impose la légende d’Oerba. Frei’ s’en trouve offusquée, mais décide de ne pas le montrer afin de ne pas s’attirer des foudres. Fynn, elle, reste de marbre, mais dans son fort intérieur, c’est de la joie totale. Le soir venue, Freiya fait savoir à sa sœur son mécontentement en se plaignant sur la situation. Cependant, les murs de la caverne ont des oreilles et malgré la subtilité de Freiya, quelqu’un de bien particulier les entend.

♦ Paressant sur la plage, Freiya et Fynn sont proies à une petite visite surprise. Hector Lyu Koutal. Encore une fois. Fynn lui fait rapidement savoir qu’il n’est pas le bienvenue en lui montrant les crocs et en fouettant l’air de sa queue, mais le vieux Vigie ne se contente que d’afficher un sourire narquois face aux menaces de sa dite fille. Il se plait ensuite à louer ses louanges, prônant sa vérité, celle qui disait jadis que les deux jumelles n’étaient pas faites pour êtres des pirates et que même le grand Oerba, ne veut pas d’elles dans le Rituel. Fynn et Freiya s’en trouvent vexées, mais avant qu’une bagarre perdu d’avance n’éclate, les deux louves (ou plutôt Freiya force Fynn) s’éloignent. Plus tard, c’est Fynn cette fois qui insiste envers Freiya pour qu’elles accomplissent le rituel et ce afin de prouver le contraire à son géniteur. Les jumelles le prennent très personnelles et comme un défi et décident dès lors de commencer à s’entraîner plus vigoureusement afin de pouvoir participer au Rituel dès leur troisième printemps.


An 3
♦ S'entraînant de ci de là, elles appréhendent déjà la fin de cette année qui fixera leur rang au sein de l'équipage qu'est la meute d'Oerba.

♦ Lors d'une journée aux cascades, les deux jumelles font la rencontre de Bokan, un Boucanier de la Meute. Alors que Fynn le trouve littéralement débile profond, Freiya le trouve plutôt rigolo limite naïf. Les trois Seawolfs s’adonnent à une guerre d'eau, les deux jumelles joignant leur force pour tenter de noyer Bokan, pour rigoler bien sûr. Celui-ci est également persuadé que son frère décédé est toujours vivant. Prenant le Boucanier par pitié, Freiya tente de le convaincre que Brook n'est plus, mais Bokan joue les bornés ou les inconscient et ignore la petite Oerba. Finalement, malgré les piques cyniques lancé par Freiya, Bokan finit par ignorer les deux jumelles et Fynn en profite alors pour mettre les voiles, ce que Frei' accepte et toutes deux se dirigent donc vers la plage pour casser la croûte.

♦ Pour se garder en forme, elles continuent à effectuer quelques vols de temps à autre, s'attaquant parfois à de plus grosse cible, améliorant leur compétence et leur expérience en la matière sans jamais échanger leur rôle respectif.

♦ En se baladant sur la plage en quête de nourriture à quéméder ou à voler, Freiya tombe face avec le Quartier-Maître de la meute, Gymir. Elle joue les séductrices et les enjôleuses pour essayer de lui choper le crabe sous le nez ou du moins à se faire offrir un peu de nourriture en échange de ses beaux yeux et de sa bonne compagnie, mais Gymir entre à moitié dans son jeu ne croyant pas la comédie qu'elle joue. Sans abandonnée, Freiya tente de lui prouver le contraire en s'engageant dans une autre conversation concernant les Moules (Les loups) de la Meute et le Rituel des Serpents. Elle lui mentionne ses inquiétudes et Gymir parvint à la rassurer. C'est le Quartier-Maître qui décide de partir une fois fait, laissant Freiya avec ses moules.

♦ Les jumelles décident d'étendre leur territoire de chasse. Dans l'océan près de la Vallée Jaune, Freiya repère un individu sur la rive. Il a une bonne proie en pattes. Les jumelles décident donc de s'en prendre à lui en gardant la même technique qu'habituellement. Freiya joue les Sirènes et s'avance tranquillement vers le loup solitaire pour le convaincre qu'elle n'est pas une menace. Le doute plane cependant dans l'esprit du solitaire qui finit par accepter la présence de Frei'. Au bon moment, Fynn s'empare d'un morceau de la proie avant de bousculé le loup et s'enfuir vers l'océan. La petite violette en fait de même, mais le solitaire parvint à la rattraper et à attraper sa queue. Criant à l'aide, Fynn reviens sur ses pattes, enragée et fonce littéralement contre le solitaire, lui coupant le souffle. Freiya et Fynn parviennent enfin à l'océan et s'engouffrent dans les vagues pour réapparaître sur un rocher plus loin. Fynn joue la carte de la morale à Freiya tandis que celle-ci tourne tout au ridicule comme à son habituel. Au bout du compte, Freiya finit par comprendre les inquiétudes de sa jumelle et s'excuse sincèrement auprès d'elle.

♦ Le temps est enfin venu. C'est le temps d'accomplir le Rituel des Serpents. Leur Capitaine Jack emmène les mousses au brouillard légendaire et les y abandonne. Rapidement tout le monde se retrouve et confronté à leur destin. Pour une des rares fois, les deux jumelles se voient obligés de faire cavalier seule. Freiya et Fynn s'en tirent sans trop de blessures tandis qu'un mousse, Seishin, y passe et on ne le revoit pas. Mordue à la cuisse, une marque jaune légèrement en forme de coeur se dessine contre la peau de la petite violette alors que sa soeur, Fynn, est mordue à une patte et une marque sans dessin de couleur verte s'y dessine. Les deux jumelles se voient gratifier du rang de Pillarde. Maintenant, Freiya se nomme, Freiya Lyu Zahatio soulignant sa fourberie alors que Fynn se nomme, Fynn Lyu Omarii soulignant sa facilité à s'emporter.

♦ Des suites du Rituel, Freiya ainsi qu'Isangard sont privés de sortit. Les deux mousses sont dans l'incapacité de se déplacer. Chez Freiya, une petite infection c'est déclaré dans sa morsure et elle ne peut remuer sa patte sans grimacer de douleur. Elle et Isangard ont une petite discussion au sujet du combat et malgré les piques sarcastiques qu'elle lui lance, Isangard ne semble comprendre qu'elle veut rester tranquille avant que Fynn n'intervienne. Celle-ci viens rendre visite à sa soeur lui apportant par la même occasion de la nourriture qu'elle peut ingérer sans problème. Les liens entre les deux jumelles se resserrent davantage des suites du Rituel alors que l'idée que l'une d'elle pourrait disparaître germe dans leur esprit.

♦ Remise libre, Freiya et Fynn sont séparés maintenant par leurs différentes missions et il arrive de moins en moins qu'elle se croise. Frei' sait pertinemment que sa soeur craint pour sa sécurité et elle-même ne peut s'empêcher d'être nerveuse à l'idée de se retrouver seule, sans protection.


An 4
♦ Une certaine routine s'installe alors qu'elle se contente de remplir son rôle de pillarde. L'an 4 passe sans vraiment quoi que ce soit de particulier, la vie à Oerba est de plus en plus ennuyante et l'équipage semble réduit alors que les Capitaines se font absents.

♦ Envoyée en mission, Freiya se retrouve en territoire Alteron sur ordre personnel du Capitaine Jack. Maladroite, elle se blesse à une patte alors qu'elle repère une nouvelle odeur. Elle se cache jusqu'à ce qu'elle se rende compte que la dit menace n'est qu'en faites, Ambre, une Pillarde de sa meute également. Une discussion enflammée est échangée entre les deux Pillardes alors que Freiya tente de faire comprendre à Ambre qu'elle peut rentrer à Oerba sa mission ayant échouée puisque Tetra n'est plus dans la Meute depuis des saisons. Elle s'irrite également en voyant qu'Ambre se croit supérieure qu'elle, mais elle n'a pas l'occasion de lui faire davantage comprendre sa frustration que des véritables Alterons débarquent. Freiya s'engage dans la voie des mots et tente de jouer l'innocente qui s'est perdue tout bonnement en terre Alteron. Cependant un certain loup violet, Gunthaer, fait tout gâcher en n'ayant de cesse de faire douter tous les autres quant à la vérité des paroles de Frei'. Celle-ci lui énonce alors qu'il ne peut connaître la vérité puisqu'il en est ignorant. Ambre vient alors tout gâcher en confirmant qu'elle a déjà rencontrée Guns. Freiya profita de cet instant pour tout rabattre sur Ambre avant de prendre la fuite laissant sa congénère se débrouiller toute seule. Freiya est loin de se douter que toute cette histoire changera à tout jamais Oerba.

♦ L'Hiver est à leur porte et une soudaine attaque surprise d'Alteron surprend Oerba. Les combats sont acharnés et les fuites désespérés, mais les loups de la jungle sont violents et éliminent tout ceux qui ne se soumettent pas à la Reine. Freiya et Fynn sont défiées par un petit groupe d'Alteron Oméga qui tentent de leur barrer la route. Fynn fait office de diversion ce coup-ci et exige à sa soeur de prendre la fuite sans elle, ce que Freiya fait avant de s'arrêter en chemin complètement déchiré. Fynn se fait ensuite attraper par la nuque par le loup violet, Gunthaer que Freiya reconnaît immédiatement. Elle rebrousse chemin et tente de secourir Fynn à son tour, mais Dagger s'en prend à elle la plaquant au sol. Frei' se débat, mais finit par lâcher prise. Plusieurs loups Oerba se retrouvent alors prisonniers d'Alteron dont Hector, Bokan et Tank. Ils sont donc acheminés jusqu'à la jungle et Oerba n'est plus. Il en leur reste plus qu'à s'acclimater à leur nouvel habitat où leur petite taille et leurs pattes palmées leur sont d'aucune utilités.


An 5
♦ Pour les Oerba, il leur faut littéralement réapprendre à marcher. Ce que Freiya se borne à faire en se rapprochant le plus possible d'une source d'eau comme le marais aux nénuphars. Là, elle rage contre Alteron tandis que Guns vient lui rendre une petite visite. Les deux loups ont une discussion tantôt agitée, tantôt tranquille, chacun lançant ses propres couteaux. Cependant, c'est Gunthaer qui semble avoir le dessus sur la petite louve violette. Au dernier instant, Fynn se joint à la conversation et menace le Messager. Celui-ci l'embarque aussitôt dans sa propre menace et lui attrape le museau entre ses crocs. Un combat dans la boue se déclenche entre les trois loups. La violence montant davantage, Freiya décide de couper court et plaqua Guns au sol chantonnant de jolis mots pour tenter de le calmer, mais elle sait que ni lui ni Fynn ne lâcheront prise si facilement. En effet, Freiya fait un mauvais mouvement et Guns claque sa mâchoire contre une de ses pattes. Immédiatement l’ambiance redevient tendue et Fynn saute à la gorge du loup violet dont les mâchoires se desserrent telle une charnière. Il menace une dernière fois Fynn tandis que Freiya ramène sa patte vers elle et tente d’atténuer la douleur. Il est temps pour les jumelles de quitter l’endroit et de regagner la meute.

♦ Être prisonnier dans une meute n’est pas facile à vivre. En plus d’être loin de leur propre territoire, les anciens Oerba doivent endurer les menaces et les attaques des loups d’Alteron qui en prennent plaisir. Dans toute cette histoire, c’est Bokan, un ami des jumelles, qui en prend un grand coup. Dès que Freiya le voit près du séquoia, la mine triste, elle file immédiatement à sa rencontre pour tenter de savoir qu’est-ce qui est cloche, bien que cela soit évident. Alteron n’est pas fait pour eux. Fynn et Freiya sont d’ailleurs témoins de la détresse de Bokan alors que celui-ci leur pique littéralement une crise d’émotions. Il court, il grogne, il hurle, il pleure, il est perdu le pauvre. Et il réalise enfin que Brook ne reviendra jamais. Il croit que c’est Alteron qui lui a pris. Faisant preuve de bon cœur, la petite louve violette tente de réconforter l’ancien Boucanier en lui indiquant qu’elle et Fynn sont et seront toujours là. Peut-être ne remplaceront-elles jamais Brook, mais au moins il peut sur elles. Finalement, le tout se termine sur un câlin forcé contre Fynn, Freiya en profitant pour en rire avant que le loup bleu ne l’attrape elle aussi. Ils ne peuvent faire autrement que de se serrer les coudes et ce jusqu’au bout.

♦ Alteron décide de lancer une attaque contre l’Oasis Blackblood. Freiya n’est pas très enclin à se joindre à ce type de combat, surtout que cela ne fait que lui rappeler l’attaque qui fut jadis mener contre sa propre meute, Oerba. Toutefois, si elle veut se faire un nom et une place plus convenable au sein de la meute, il va de soi qu’elle se doit de suivre la Reine et exécuter ses ordres. Cependant, comme l’attaque ne se dirige que sur une meute réduit en nombre, elle n’a pas la nécessité d’intervenir. Seulement les loups les plus forts et robustes d’Alteron s’exécute.

♦ Une seconde lutte s’engage contre les Blackbloods alors que ceux qui étaient partis reviennent en renfort pour sauver les leurs. Cette fois, Freiya et Fynn ne manquent pas de se joindre à la bataille. En bonnes Seawolf, elles se cachent dans le peu d’eau de l’Oasis et attendent leur proie telle des crocodiles. Celle-ci vient rapidement lorsqu’un Blackblood blond pose sa patte un peu trop près de l’eau. Fynn est la première à surgir. Puis, voyant que l’attaque semble porter ses fruits, Freiya se lance à la suite de sa sœur et saisit l’autre patte du Blackblood. Toutes les deux menacent de l’entraîner avec elles dans la marre boueuse. Toutefois, elles n’ont pas bien longtemps le dessus. D’autres Blackbloods viennent en aide à celui qui était prisonnier et bientôt la situation prend un virage à 180 degré. Alteron perd la bataille et n’a d’autres choix que de se rabattre dans la jungle d’où il venait.

♦ Bien qu’Alteron essuit amèrement sa défaite, Freiya peut se réjouir d’un nouveau rang au sein de cette meute maudite. Elle devient Charmeuse. De plus, elle se réjouit également de ne plus voir Gunthaer dans les parages. Peut-être a-t-il péri dans le combat ? Fort étonnant. Probablement qu’il est tout bonnement partit. Profitant de son nouveau rang, Frei’ se dirige vers les tanières des Guérisseurs dont elle n’avait eue l’occasion d’obtenir les soins appropriés puisqu’elle n’y avait pas droit en tant que prisonnière. Elle demande personnellement Oren comme Guérisseur et le dénommé se pointe presqu’aussitôt. Langoureuse comme à son habitude, Freiya lui demande des soins sur une vieille blessure qu’Oren avoue ne pas pouvoir réellement guérir. Puis, il enchaîne sur quelques conseils pour les prochaines blessures à venir et également comment bien les soigner. Freiya est ravi de recevoir tant d’attention et donc poursuit la conversation en voulant en apprendre plus sur le dit Guérisseur. Celui-ci, bien que son visage ne laisse passer aucune émotion, semble ravi de lui partager un fragment de sa vie. La présence de la Charmeuse ne semble pas le déranger. Freiya a donc le plaisir de rencontrer et de connaître un loup précieux d’Alteron dont sa propre meute n’en a nullement conscience.


An 6
♦ Freiya, Fynn et Bokan s’adapte du mieux qu’ils peuvent à leur nouveau rang respectif, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. En effet, les Seawolfs ne s’adaptent pas du tout à leur nouvelle meute. Ils exécutent ce qu’ils ont à faire et c’est déjà bien peu surtout depuis que la Reine s’est reclue dans sa tanière après sa défaite cuisante contre les Blackbloods. La meute est perdue sans Rapier pour régner. Ainsi, le tout menace de s’écrouler à tout moment. Freiya songe déjà à prendre la poudre d’escampette pendant qu’il en ait encore temps et c’est d’ailleurs ce que certains ont déjà fait.

♦ La meute se décide enfin à bouger, ce qui n’est pas tellement une bonne nouvelle pour Freiya qui souhaitait partir de celle-ci dans les plus brefs délais. Blade, le plus vieux des fils de Rapier décide de la confronter en combat singulier. Freiya n’assiste pas au combat, préférant songer à comment elle pourrait encore fuir. Elle apprend toutefois que c’est Blade qui a remporté le combat et que donc, c’est le nouveau Roi d’Alteron. De plus, il compte apporter quelques changements de la meute en abolissant certains rangs et certaines règles. Freiya n’est pas plus emballée par ce nouveau Roi que l’ancienne.

♦ C’est assez. Pendant que la meute est encore en train de s’accoutumer au nouveau Roi Blade, Freiya, Fynn et Bokan en profitent pour fuir le territoire de la jungle d’Alteron. Cependant, ils sont loin d’être au bout de leur peine.


Ses topics:
 

• Jouable par ? Seulement par moi, shadow_daaichi
• Adoptable ? Non
• Niveau d'activité requis ? 1 rp/2 mois


Dernière édition par Wornheart le Mar 14 Jan 2014, 02:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

shadow_daaichi
Dinosaure

• Messages : 1745
• Age : 27
• PUF : shadow_daaichi
• Meute : Inaria | Inaria | Grand Nord
• Rang : Maître Garde | Conseiller | Tyran

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes: Riptide, Julius

MessageSujet: Re: Solitaire - Freiya Lyu Zahatio [X]   Mar 14 Jan 2014, 02:54

    MAJ 13 Janvier 2014
Revenir en haut Aller en bas
 
Solitaire - Freiya Lyu Zahatio [X]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Givre Absolu [Solitaire]
» Les poèmes d'un Tigre Solitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blackblood Alliance : Dissension :: La Communauté de l'Alliance :: Le Pôle des PNJ-