Bienvenue à notre petit dernier, Australiandream !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sans rancune |Prio Sahau|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nix
Dinosaure

• Messages : 1056
• Age : 22
• PUF : Nix
• Meute : Solitaire - Vallon - Alteron - Inaria - GN - Inaria - BB
• Rang : Traitresse - Secouriste - Louveteau - Louveteau - Citoyenne - Louveteau - Louveteau

Caractéristiques du perso
• Amour: Aucun :D
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Sans rancune |Prio Sahau|   Mar 28 Jan 2014, 22:26

    [ Allez, je me remets à la première personne pour changer un peu ! ]

    Je me lassais de ces journées fades, au goût de sable dans ma gueule. L’hiver était une saison terrible, entre orages et tempêtes, les vents frais de la mer étaient chargés de sel, sentant la houle lointaine. Je haïssais cette odeur autant que je haïssais ce pays de poussière. Je me lovais dans un coin de nos tanières de boues et d’herbe sèche, attendant impatiemment le printemps et enfin, l’été.
    Mais ce jour là, le ciel était blanc et gris, menaçant de s’enflammer à tout moment, je ne me sentais pas à mon aise. Le ventre plus gonflé que jamais, je sentais que mes entrailles s’ouvriraient sous peu pou libérer ma progéniture. Bientôt, je serais enfermée dans cette prison de poussière, à m’occuper de ces petits sans espérés. Alors, j’avais puisé les maigres forces qu’il me restait pour soulever tout ce poids supplémentaire et sortir de notre camp, aigre et morne.
    Mes pattes me menèrent sur le sable gris du Grand Point d’eau, là où j’avais pratiquement inauguré toutes mes chasses d’été. Je n’avais parcouru qu’une courte distance, mais déjà, je fatiguais. Gueule grande ouverte, j’haletais de tièdes bouffées d’air, à chaque fois persuadé que ce serait la dernière. A toutes mes portées, j’avais donné naissance à un enfant unique, un mâle à chaque fois. Là, je les sentais, ils étaient nombreux, et sûrement aussi vigoureux que mon premier né.
    A bout de souffle, je me suis posée sur la berge, pattes repliées sous moi. Dans mon reflet, je vis que j’avais oublié ma parure, ma belle fleur rose derrière mon oreille. Je remarquai surtout mes yeux ternes, las de cette grossesse interminable. Kuu n’était jamais loin de moi, si bien que son ombre s’était couplée à la mienne, comme deux entités liées. Ce roi était plus collant que les autres, et plus intéressé. Mais sa présence commençait sérieusement à me peser, si bien que ce genre d’escapade m’excitait autant que ça m’effrayait.
    D’un coup de patte, je brouillai mon image dans l’eau et me léchai vigoureusement le ventre pour calmer les puissants coups de patte des petits. Quand je revint à ma position initiale, je remarquai que l’eau s’était assombrit là où j’avais frappé. Surprise, je me penchai vers le reflet et un cri s’échappa de ma gorge quand je vis une tête de tigre sombre se formant près de moi. En me retournant, je vis tout de suite que je n’étais pas seule. Mais comme je ne pouvais me lever, j’ai juste poussé un sifflement menaçant.
    Et je l’ai reconnu.

      « Sa... Sahau ?! »

    Mon fils, je ne l’avais pas vu, ou juste entre-aperçu, depuis tellement longtemps ! En fait, je pense que je ne lui avais pas parlé depuis sa cuisante défaite contre Vardan. Au souvenir de cette humiliation, mon visage se durcit, mes yeux se réduisirent en deux fentes vert-pomme.

      « Qu’est-ce que tu fais là ? » croassai-je d’une voix glaciale. « Tu ne pointes pas le bout de ton nez pendant toute une saison, et te revoilà, comme une fleur ? Ha ! Quand le roi va te voir, il va... Enfin... J’espère que tu ne compte spas sur moi pour te sauver la mise de nouveau... »

Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Sans rancune |Prio Sahau|   Lun 10 Fév 2014, 18:27


 

(Vraiment désolée, du temps que j'ai mis >.<
Et j'espère que j'ai bien décrit le délire de Sahau 8D) 


Une grande silhouette courrait dans les grandes plaines, les vents d’hiver soufflaient et faisaient trembler notre grand matou de froid. Maudit soit cette saison qu’est l’hiver. Du froid, des maladies et encore plus de froid. Ces temps-ci, Sahau ne faisait que chasser, et s’entrainer. Parce que, ne l’oublions pas, c’est très important pour lui. Capital, même. Le sabre s’entrainait plus longtemps, plus dur, qu’avant, n’ayant qu’une idée en tête. Il voulait encore, plus que jamais, récupérer ce qu’il considérait, ce qu’il lui revenait de droit. Il méritait plus que n’importe qui d’être à la tête du clan.
Mais pour l’instant, personne ou presque ne savait qu’il se trouvait là. Pour la plupart, il avait disparu il y a bien longtemps, plus d’une saison auparavant. Mais maintenant il était là. Il avait guéri de la blessure qui l’avait longtemps laissé handicapé, et là, même s’il la sentait le lancer quelques fois encore, il allait mieux, et sous peu, il serait de retour. Mais pour l’instant, il ne faisait que boitiller légèrement alors qu’il galopait dans les hautes herbes, porté par le vent, glacial.
 
Le grand félin se dirigeait vers le point d’eau du clan, sans réellement en connaître la cause. Il avait juste envie de passer par là. Il s’entrainait souvent ici, près de l’eau pour se désaltérer. Cela faisait cependant un moment qu’il n’était pas venu ici dans ce but. De plus, quand il fut suffisamment proche, il vit une silhouette rousse allongée près de la rive. Il s’approcha lentement, et silencieusement. Mais visiblement pas assez puisque la femelle –visiblement pleine- se retourna. Et là, le sang de Sahau se figea dans ses veines quand la tigresse siffla, menaçante tout d’abord, puis haineuse envers son fils, d’une voix aussi froide que le vent  :
Qu’est-ce que tu fais là ? Tu ne pointes pas le bout de ton nez pendant toute une saison, et te revoilà, comme une fleur ? Ha ! Quand le roi va te voir, il va... Enfin... J’espère que tu ne comptes pas sur moi pour te sauver la mise de nouveau...
 
Le sabre ne put s’empêcher de laisser un grognement sourd, s’échapper de sa gorge. Mais qu’est-ce qu’il lui avait prit de s’approcher ? Il aurait du ignorer Hadjirah qu’il n’avait alors pas reconnue, et tout ce serait bien passé. Il aimait et respectait sa mère, profondément, n’allait pas vous y méprendre. Mais si elle allait raconter à tout le monde qu’il se promenait sur le territoire comme ça. Ça n’allait pas lui plaire. Déjà que cette nouvelle référence à sa défaite contre Vardan ne l’enchantait absolument pas, si elle évoquait le « roi » qui aurait pu être lui, Sahau serait au bord de la crise de nerfs. Il répondit assez froidement, bien qu’il veuille s’en empêcher le plus possible envers sa mère :
-En fait, le roi n’était pas vraiment sensé savoir … *regard fixe*  Et tu… Vas bien… ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nix
Dinosaure

• Messages : 1056
• Age : 22
• PUF : Nix
• Meute : Solitaire - Vallon - Alteron - Inaria - GN - Inaria - BB
• Rang : Traitresse - Secouriste - Louveteau - Louveteau - Citoyenne - Louveteau - Louveteau

Caractéristiques du perso
• Amour: Aucun :D
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: Sans rancune |Prio Sahau|   Sam 15 Fév 2014, 12:40

    La réponse de Sahau ne me fit ni chaud ni froid. Quel dégout de voir son fils revenir après tant d'efforts inespérés pour qu'il puisse un jour concourir pour le rang de roi. Oui, des efforts vains pour un fils vain... Mais pas tout à fait. Malgré ses années de vagabondage et de mutisme, je remarquai que ses muscles étaient restés saillant sous sa fourrure tachetée et que ses canines ne s'étaient pas effritées avec le temps. peut-être m'était-il encore utile au fond ?
    Cependant, maintenant, j'aurais du mal à reculer. Kuu était grand et fort, Sahau aurait encore plus de mal de le renverser. Vardan avait été une mouche à côté. Sans oublier que je portais maintenant les petits du roi, j'avais ce que je voulais, enfin presque. Qu'est-ce que Sahau pourrait bien faire d'utile maintenant ? En réfléchissant, je ne voyais pas beaucoup de solutions.
    Difficilement avec mon poids supplémentaire, je me suis levée et j'ai regardé mon fils dans le blanc de l’œil, le museau plissé comme si je venais de sentir de la charogne.

      « Le roi Kuu est au courant de tout. » maugréai-je. « Je ne serais pas étonnée de l'entendre dire qu'il sait que tu es là. Mais mettons qu'il ne le sache pas, que vas-tu faire ? Redevenir un Stone digne de ce nom en protégeant ton Clan en tant que soldat dévoué ? Ou rester un mercenaire, un vagabond qui traine des pattes dans le sable comme ton débauché de père ? Ha ! Tu as eu de la chance de m'avoir et que je sois encore en vie. Sinon, tu n'aurais rien ! »

    Oui, je me souvenais un peu de ce Mohei, le géniteur de Sahau. Un tigre sans importance, destiné à servir mes plans, je n'avais jamais su ce qu'il était advenue de ce sabre. Et qu'importe, il était comme un os qu'on jette après l'avoir rongé pour en extraire les derniers morceaux de moelle. Mes paroles avaient peut-être été dures envers lui, pourtant, je me sentais fière et je jubilais. Ma haine pour le monde entier retombait aujourd'hui sur lui, pas de chance !
    Puis je pris un ton mielleux, et je répondis, presque moqueuse :

      « Mais je vais très bien mon petit chou. Je vais très, très bien. J'imagine que tu seras heureux d'apprendre que ta chère môman porté désormais es graines d'un nouvel héritage dans son ventre. Fais cogiter, mon petit. »


    [ J't'avais dit que ta mère était une hypocrite et une mégère xDD
    Sinon ton RP était très bien, mon fils ♥ ]
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Sans rancune |Prio Sahau|   Mar 25 Fév 2014, 10:31


La tigresse, avec un peu de difficulté, se redressa sur ses pattes et regardait son fils dans les yeux. Sahau battait de la queue, avec plus ou moins de force, pour canaliser sa colère et son envie incroyable de partir le plus loin possible. Et puis de toute manière, à force de vagabonder dans les territoires de son clan, ce n’était pas si incroyable d’en croiser quelques uns de ses membres.  Le museau plissé Hadjirah lâcha :
Le roi Kuu est au courant de tout. Je ne serais pas étonnée de l'entendre dire qu'il sait que tu es là. Mais mettons qu'il ne le sache pas, que vas-tu faire ? Redevenir un Stone digne de ce nom en protégeant ton Clan en tant que soldat dévoué ? Ou rester un mercenaire, un vagabond qui traine des pattes dans le sable comme ton débauché de père ? Ha ! Tu as eu de la chance de m'avoir et que je sois encore en vie. Sinon, tu n'aurais rien !
 
La queue du félin battit l’air encore plus vite. Il détestait avoir à admettre que, ce qu’il était aujourd’hui,  il le devait entièrement à sa mère. La mention de son père, Mohei, ne lui faisait ni chaud ni froid, mais le terme de « débauché » lui restait en travers de la gorge. Il refusait de remettre les pattes dans le camp tant qu’il n’en était pas le roi : quel rapport avec la débauche ? Et puis une fois là-bas, s’il acceptait d’y retourner ? Devenir un gentil petit soldat qui obéit sagement aux ordres ? Non. Sahau n’obéit pas aux ordres, il les donne, point. Quelque part, il était un peu déçu que la tigresse n’ait pas pensé à ce point de vue là. À moins qu’elle ne dise ça juste pour le faire enrager –ce qui marchait par ailleurs à la perfection.
Hadjirah semblait toute contente, et la fierté de piétiner les nerfs de son fils se lisait dans ses pupilles. Sahau serra les dents et ses oreilles se plaquèrent doucement sur son crâne quand elle continua, le ton moqueur :
Mais je vais très bien mon petit chou. Je vais très, très bien. J'imagine que tu seras heureux d'apprendre que ta chère môman porte désormais les graines d'un nouvel héritage dans son ventre. Fais cogiter, mon petit.
 
Tient ! Il en avait presque oublié l’histoire des marmots que la belle Hadjirah avait dans son ventre. De toute façon, il se débrouillera pour s'en débarrasser un jour ou l'autre. Il ne pouvait pas se permettre qu'une nouvelle génération de sabres lui prennent le trône pour lequel il s'est donné tellement de mal. Tout cela s'était peut-être soldé par un échec, mais là, c'était sa revanche. Quand les petits seront assez grands pour tenir sur leurs pattes, il passera à l'action comme il pourra pour ensuite se charger du roi Kuu. Ou bien il resterait dans la brousse encore pendant quelques saisons à travailler sur un plan qui sera un échec comme le précédent et vivra sa vie de "débauché" jusqu'à ce qu'il crève. C'est à voir. 
Sahau resta muet face à l'attaque verbale de la mère. Juste un grognement sourd, plus bruyant que le précédent, et des oreilles terriblement couchées contre sa fourrure. Il tourna ensuite le dos à Hadjirah et balaya le sable de son bout de queue. Il répondit enfin, ironiquement : 
-Ouais, toutes mes félicitations ! Tu les feras passer à notre cher souverain omniscient n'est-ce pas ? 

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nix
Dinosaure

• Messages : 1056
• Age : 22
• PUF : Nix
• Meute : Solitaire - Vallon - Alteron - Inaria - GN - Inaria - BB
• Rang : Traitresse - Secouriste - Louveteau - Louveteau - Citoyenne - Louveteau - Louveteau

Caractéristiques du perso
• Amour: Aucun :D
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: Sans rancune |Prio Sahau|   Jeu 20 Mar 2014, 12:45

    L'attitude de Sahau me déplaisait, mais je n'osais pas bouger. Il avait beau être mon fils, il... Il restait fort. Le voir s'attaquer à moi ne m'étonnerait pas, mais cela me terrifiait aussi, surtout avec les petits. Je retroussai les babines au son du grognement qu'il poussa et plantai mes griffes dans le sable. Sa réponse me fit renifler avec mépris.

      « Eux au moins seront de sang royal ! » pépiai-je avec orgueil. « Des enfants de roi. Ils seront mes héritiers, les vrais. Tu as eu ta chance, Sahau, tu ne l'as pas prise ! »

    Il aurait pu vaincre Vardan quand Kanshu s'était fait tué, mais il avait échoué. Il aurait pu profiter des absences à répétition de Vardan, mais Kuu l'avait devancé. Les occasions de prendre le pouvoir avaient été nombreuses, et lui, où était-il ? Mais peu importe, je portais en moi l'essence même de la royauté, comme je l'avais fait autrefois.
    Je me suis rassise, dans un grognement trahissant ma fatigue et mon poids, et je continuai avec un rire mauvais :

      « Ha ! Oui Sahau, le sang ne fait pas tout, mais il aide beaucoup ! Tu n'es pas le fils de Kanshu, mais tu avais assez de force pour devenir monarque, mais tu as tout gâché ! Et que vas-tu faire à présent, hein ? Continuer à te cacher dans la savane comme un lièvre apeuré ? C'est ça que tu veux ? »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sans rancune |Prio Sahau|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans rancune |Prio Sahau|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blackblood Alliance : Dissension :: Le Berceau de l'Alliance :: Le Gosier :: L'Oubliette des Rps-