Bienvenue à notre petit dernier, Australiandream !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un coup au moral.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité


MessageSujet: Un coup au moral.   Lun 03 Fév 2014, 22:08


« Hiver de la sixième année après l'exil. Priorité à Cadence et Bernard. Par Hunter. »
Un coup au moral.



    C'est la fin de l'hiver, la fin de la grande course, la fin des festivités. Les humains sont rentrés au camp du Loup et la vie reprend son cours. Mais une atmosphère maussade plane au dessus du camp. Depuis quelques jours, Hunter avait décidé de s'éloigner un peu de la foule pour se retrouver au calme et faire son deuil. Summer venait de mourir... Hunter ne s'y faisait pas. Il avait essayé de trouver un peu de réconfort auprès de Delighted et des autres petits, mais en vain. Voir leurs visages larmoyant ne faisaient que rendre Hunter encore plus triste. Il avait bien essayé de passer du temps auprès de son père mais ce dernier se faisait de plus en plus absent en ce moment. Le mieux restait donc de s'isoler.

    Assis devant une fresque, Hunter était silencieux, et incroyablement calme, lui d'habitude si excité. Ses pensées divaguaient, il n'arrivait même pas à mettre de mots sur sa peine. Ni sur sa haine. Il ressentait une grande rage envers les assassins de Summer, sans pour autant vouloir venger sa fille et les massacrer. Il avait bien croisé le regard de ces chiens depuis l'incident, mais n'avait eu aucune réaction. Hunter ne se sentait capable de rien. Il était vide, et c'était tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leryn
Reptile

• Messages : 820
• Age : 27
• PUF : Leryn
• Meute : Camp du Loup
• Rang : Maitre chasseur

Caractéristiques du perso
• Amour: Not anymore...
• Relations:
• Autres comptes: Non.

MessageSujet: Re: Un coup au moral.   Ven 07 Fév 2014, 15:36

    Finalement après deux lunes entières de réjouissances et de célébrations, le déclin de l'hiver avait mis un terme aux festivités. Hommes et chiens avaient alors pris le chemin du Camp du Loup, sans se douter que pendant leur absence, l'atmosphère qui avait régné sur le clan avait été tout sauf festive. Les nouvelles allaient plutôt bon train parmi les chiens, et habituellement événements notables et rumeurs ne mettaient pas bien longtemps à se répandre dans tout le campement. Pourtant, lorsque Cadence et Bernard vinrent s'allonger dans l'enclos des chiens pour prendre un repos bien mérité, l'annonce de la mort d'Elen et Summer n'était pas encore parvenue à leurs oreilles. Et pour cause. Avec le retour des différents attelages il y a quelques jours, les préparatifs de départ avaient immédiatement commencé pour les humains étrangers et leurs chiens, pressés de regagner leurs terres et laisser le Camp du loup se remettre de l'événement qui ne s'était pas exactement passé aussi bien que prévu. Démontage des bivouacs, transports de lourds matériaux, chargement des traineaux, tout cela avait accaparé l'attention de beaucoup et notamment les deux chiens de barre de l'attelage d'Esmée. De part leur carrure et leur force, Bernard et Cadence avaient été réquisitionnés pour aider aux préparatifs, les tenant éloignés des événements tragiques qui avaient secoués les leurs.

    Une fois les derniers traineaux chargés, et le camp ayant retrouvé son agencement habituel, les deux chiens avaient été congédiés et leur maitresse leur avait même céder une magnifique pièce de Renne pour les féliciter de leur labeur. Épuisé mais le cœur léger, fier du travail accompli, Bernard, suivit par Cadence qui tenait leur récompense commune dans la gueule, se dirigèrent vers la partie réservée à l'attelage d'Esmée, dans un coin de l'enclos. Bernard fut déçu de n'y trouver ni Hunter, ni Syndey ni Sunburst mais les deux chiens s'allongèrent tout de même à leur aise, bien déterminés à savourer leur rétribution et prendre un peu de repos. Cadence allait mordre la première dans la pièce de gibier lorsque une voie les héla, la coupant net tandis que Bernard tournait la tête vers Buck, et sa sœur Emma, qui avaient également été leurs compagnons de travail pendant ces quelques jours.

    - Hey, vous êtes au courant ?! Parait que les chiens du Sarrigue ont tués Elen et Summer ! ança Buck d'un air agité. Sous le choc, les yeux verts de Bernard s'écarquillèrent tandis que le frère et la sœur s'éloignaient déjà. Elen et ... Summer. Comment imaginer une telle chose ?! Elle n'avait même pas un an. Summer La vive, l'intrépide, l'audacieuse... Summer la fille d'Hunter. Dans un silence lourd de sens, Bernard croisa le regard de Cadence et ils se redressèrent d'un même mouvement. Retrouver Hunter ne fut pas chose aisé, mais c'était sans compter l’excellent flair de Cadence, qui releva bientôt sa piste en dehors du campement, qui menait droit au mur aux peintures. C'est sous la voute de pierre qu'il retrouvèrent finalement Hunter, assis seul, devant l’immense fresque colorée. Le cœur de Bernard se serra si douloureusement qu'il fut d'abord incapable de franchir les derniers mètres qui le séparaient du chien loup. Jusqu’à ce que Cadence le pousse discrètement d'un coup d'épaule.

    - Hunter... L'interpella le grand chien roux en s'approchant d'avantage. Ses petites oreilles rondes étaient plaquées sur son crâne et sa peine clairement visible, tout comme celle du chien de tête. Je... Commença-t-il, N-nous... Nous sommes désolés Hunter. Pour Bernard qui avait pour les chiots, et en particulier pour tout ceux d'Hunter et Delighted, une affection immense, le coup était terrible.Tellement désolés... Ajouta-t-il en baissant l'échine. Cadence quand à elle, était restée légèrement en retrait et fixait Hunter avec son impassibilité habituelle, le morceau de viande qu'elle avait apporté avec elle, gisant entre ses pattes avant. Lorsque Bernard se tut, elle avança en silence et déposa son butin près d'Hunter, qu'elle poussa du museau jusqu’à ses pattes, avant de se reculer. Le chienne se doutait que dans de telles circonstance, il ne devait pas avoir bien faim, mais étant incapable de lui exprimer sa compassion, ce fut la seule chose qu'elle trouva à faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://lerynn.deviantart.com/
 
Un coup au moral.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blackblood Alliance : Dissension :: Le Berceau de l'Alliance :: Le Gosier :: L'Oubliette des Rps-