Bienvenue à notre petit dernier, Australiandream !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour une histoire de noix.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Caronat
Oiseau

• Messages : 2529
• Age : 26
• PUF : Caronat
• Meute : Inaria | Solitaire | Blackblood |Blackblood | Inaria
• Rang : Beta | Vagabonde ironique | Chasseuse | En entrainement | Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Libre comme l'air | Ironie et Sarcasme se dispute mon coeur ~ | JD est ma lumière | Aaa-quoi ? | Hm ?
• Relations:
• Autres comptes: Fei & Sly

MessageSujet: Pour une histoire de noix.   Mar 04 Fév 2014, 18:12

    [Fin hiver An 6]

    - STUPIDE RONGEUR DEGENÉRÉ REVIENS ICI TOUT DE SUITE !

    S’écria une louve polaire bien en colère contre un rongeur bien moqueur. Il faut bien un peu de poésie pour compenser cette phrase d’accroche. Frostbite, avait procédée difficilement à une cueillette d’un fruit à coque apparut très tôt pour la saison –ou rester très tard, on se sait pas trop- . Elle s’était dévouée corps et âme pour le faire tomber la branche basse sur laquelle il se trouvait. Elle avait du mal ces derniers temps à trouver du gibier alors, a coup de jet de pierre, de lancer de branche, de saut plus haut qu’elle ne l’était elle-même, elle avait enfin réussit ! Alors qu’elle n’avait qu’un œil dessus, cherchant probablement un cailloux pour ouvrir ça, une sorte de taupe déboucha de nulle part et lui piqua son dur labeur. Enfer et damnation soit cette chose. La polaire ne put rivaliser avec les zigzag de la bestiole qui plongea ensuite dans son terrier. Ni une ni deux elle enfuit sa tête dans la terre, espérant vainement pouvoir passer elle aussi !

    - ESPECE DE. DE. DE. DE CHOSE POILUE. RENDS MOI CA.

    Ses cris furent à moitié étouffés par le fait qu’elle avait la tête dans le terrier de la bestiole. Cette dernière visiblement peu d’accord, lui envoya plusieurs jets de terre à la figure. Frostbite vociféra et grogna. Grattant le sol frénétiquement. C’était un des seuls fruits sur le verger alors qu’on était à la fin de l’hiver non mais !

    - J’AURAIS DU TE BOUFFER TOI A LA PLACE.

    Vexée. Elle s’assit durement sur son postérieur. Voutée, devant l’entrée du terrier qu’elle n’arriverait jamais à passer de toute façon. Elle grommela dans barbe. Le nez et les pattes pleines de terre.

    - M’enfou j’avais pas faim d’t’façon Peuh. Débile bestiole poilue. D’t’façon c’qu’une noix j’men fou.

    Grommelant comme un gamin de quatre ans a qui on avait refusé d’acheter une sucette. Son nez souillé par la terre et l’odeur de la taupe n’avait même pas pu détecter la présence d’un biiiien plus gros mammifere poilue !

Revenir en haut Aller en bas
http://caronat.deviantart.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pour une histoire de noix.   Mar 04 Fév 2014, 20:51

Le printemps était pour bientôt, l’hiver perdait de sa puissance. Le soleil se faisait déjà plus présent, réchauffant la terre. Il faisait même gonfler les bourgeons des arbres. Maintenant que la neige se faisait un peu plus rare, les bisons revenaient plus souvent dans les grandes plaines. Et Arado n’échappait pas à la règle ! Sauf qu’aujourd’hui, son tempérament de vagabond prenait à nouveau le dessus. Il explorait une terre qui lui paraissait prometteuse pour la belle saison à en juger pour les restes de fruits à coque et les noyaux qui se trouvaient sur le sol. Un bon herbivore prêtait toujours attention à ce genre d’indice…

Dommage que le calme qui régnait sur ces terres soit brisé par plusieurs cris rageurs… Intrigué et curieux, le bison pressa le pas en direction du boucan. Il tomba rapidement sur la raison de cette agitation : une louve avec le museau dans un terrier ! Elle était visiblement occupé, il avait donc tout le temps de l’observer. Sa fourrure était plutôt claire et imposante. Arado ne s’y connaissait guère mais il déduit que la femelle devait être habituée à un environnement froid et peu accueillant.
Son instinct lui ordonnait de déguerpir mais il restait planté là, à observer la scène. Après plusieurs efforts, la louve finit par s’asseoir et digéra assez mal son échec. Elle s’était fait avoir par ce petit mammifère, ce qui provoqua un léger sourire chez le gros mâle. Ce dernier finit par prendre le risque de se manifester:

Ça lui sera certainement utile, à lui et à sa famille… Prends-ça comme une bonne action de ta part, pourquoi vouloir lui reprendre ?

Sous son air calme et posé, Arado était nerveux. Ces derniers temps, il discutait trop avec les loups, ça finira par lui attirer des ennuis… Malgré tout, il toisait l’inconnue, gardant la tête haute. Il observa les alentours un court instant et recentra toute son attention sur la louve.

C’est plus facile pour vous les loups, laissez les fruits à ceux qui n’ont que cela…

Ces gros carnivores, pourquoi devraient-ils encore s’accaparer des fruits ? Cependant, dans un sens, Arado aurait préféré les voir brouter de l’herbe… Enfin à cet instant, il n’avait pas l’intention de céder un seul morceau de sa chair comme plat de résistance. Il n’était pas au menu et préférait na pas avoir à le rappeler…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Caronat
Oiseau

• Messages : 2529
• Age : 26
• PUF : Caronat
• Meute : Inaria | Solitaire | Blackblood |Blackblood | Inaria
• Rang : Beta | Vagabonde ironique | Chasseuse | En entrainement | Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Libre comme l'air | Ironie et Sarcasme se dispute mon coeur ~ | JD est ma lumière | Aaa-quoi ? | Hm ?
• Relations:
• Autres comptes: Fei & Sly

MessageSujet: Re: Pour une histoire de noix.   Mar 11 Fév 2014, 19:56

    Alors que Frostbite entreprenait de bouder tout en esseyant de convaincre son égo que ceci ne devait pas être le plus gros et ridicule échec de sa vie, une voix beaucoup trop grave à son goût la fit sursauter, elle se retourna et beugla un genre de :

    - BWAAAAAOUH. LA VACHE.

    C’était quoi ce TRUC. Frostbite était une solitaire qui arpentait les plaines désormais, native du nord, elle n’avait jamais l’occasion de croiser un bison de toute sa vie. Il faut croire qu’il y a un début à tout !

    - Ça lui sera certainement utile, à lui et à sa famille… Prends-ça comme une bonne action de ta part, pourquoi vouloir lui reprendre ?

    Elle haussa un sourcil, non seulement ce truc était tout simplement énormissime pour elle, et en plus il lui parlait. Elle haussa ensuite les épaules, après tout pourquoi pas. Elle répondit d’un ton qui lui semblait évident :

    - Bah, parce que j’ai faim tiens !

    - C’est plus facile pour vous les loups, laissez les fruits à ceux qui n’ont que cela…

    La polaire se sentit encore plus vexée dans son égo. Ca faisait des jours qu’elle avait rien attrapée et il prétendait ça facile !

    - Hé dis donc mon gros parle pour toi hein ! Ton déjeuner tu l’as sous ta barbe, moi il a des pattes et il court en général !

    Elle se leva, frotta son museau plein de terre

    - Hé en plus j’te signale, c’est facile certes, quand t’es en meute ! Moi j’suis seule, ça revoit les règles du jeu !

    Elle leva la patte et une griffe, comme pour pointer une évidence

    - Par exemple, toi, euh, t’es quoi au juste ? Un genre de caribou obèse ? Te vexe pas hein, j’ai jamais vu de truc comme toi avant. Elle pencha la tête, il n’avait décidément pas l’air d’un caribou, ni d’un orignal, ou alors, très court sur patte et sans bois.- Oui donc, toi, tu me donnerais à manger à toi tout seul pour les six mois de ma prochaine vie ! Enfin si on considère que la viande pourrisse pas. Quelle déveine toute ce gâchi.

    Elle se rapprocha de l’énorme bison, en gardant toutefois ces distances, l’était peut être susceptible ce gros truc.

    - MAIS. Il y a un mais. Si affamée que je sois, je signerais mon arrêt de mort en essayant de choper. Et c’est con de mourir en désespérée comme ça. ‘Fin c’est pas mon truc tu vois.

    Elle soupira. Réaliste. Elle avait faim mais c’était clairement du suicide de s’attaquer seule à un si gros morceau.

    - Alors au lieu de ça je discute avec toi. J’me fais voler ma bouffe par un rongeur. Et je crève la dalle.

    Elle s’affala par terre, dramaturge, pour appuyer ses propos.

    - Pas facile la vie d’solitaire hé ? J’crois que je perds la tête. Je parle trop. Ouaip. Sûrement.

Revenir en haut Aller en bas
http://caronat.deviantart.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pour une histoire de noix.   Mer 12 Fév 2014, 21:44

Arado eut un léger rictus. Décidément, son apparition laissait rarement indifférent... Mais aucun loup n'avait encore manifesté de la violence à son égard, il s'agissait plutôt de curiosité. Cela convenait parfaitement à l'herbivore qui pourrait à présent se sentir rassuré lors de ses escapades en solitaire. Enfin, il était peut-être judicieux de ne pas s'emballer...
Il écouta attentivement les réponses de la louve qui semblait vexée. Cette dernière lui avoua qu'elle était solitaire et qu'elle trouvait son statut de prédateur plutôt compliqué. Arado n'avait pas envisager cette option ! Effectivement, ce devait être contraignant pour un mangeur de chair... En général, les proies ne se laissaient pas faire et savaient très bien fuir comme par exemple ce fameux voleur de noix.

Lorsque l'inconnue se rapprocha un peu, Arado baissa la tête et leva très légèrement l'une de ses pattes avants à la manière d'un taureau prêt à charger. Il préférait garder ses distances et en plus, il avait l'impression de passer pour un gros tas de bouffe sans sentiments... Pourtant la louve se ravisa, déclarant clairement qu'elle avait faim mais qu'elle ne l'attaquerait pas. Elle ajouta :

Pas facile la vie d’solitaire hé ? J’crois que je perds la tête. Je parle trop. Ouaip. Sûrement.

Arado conservait sa posture défensive mais laissait échapper un rire sincère et bruyant. Ensuite, il reprit la parole :

C'est marrant, en ce moment, je me fais la même réflexion ! A mon goût, je discute trop avec les loups... Il faut croire que je suis plus téméraire que mes congénères. Ou que je suis juste inconscient...

Il releva la tête, calme mais toujours méfiant.

Pour répondre à ta question, je suis un bison ! Et effectivement, je suis herbivore. Mais moi aussi j'ai eu faim cet hiver quand l'herbe venait à manquer. Et puis, il y avait le froid, la concurrence des autres herbivores, les attaques de prédateurs...

Le ton fut un peu plus dur sur la fin de la phrase. Il était normal qu'un herbivore et qu'un carnivore ne trouve pas de terrain d'entente. Après tout, les points de vue étaient bien trop différents...

Tu me vois comme de la viande et moi, je vois surtout tes crocs, tes griffes et tes semblables avides de sang ! Mais on a tout de même quelque chose en commun... Je suis solitaire moi aussi ! Enfin, pas totalement, puisque je me déplace avec tous les miens mais j'aime souvent être seul !

Révélation dangereuse mais bon, le bison était plutôt prudent et comptait surtout sur sa bonne étoile.

Mais toi, pourquoi  ne pas rejoindre une meute ? Après tout, les autres loups doivent être heureux d'avoir de nouvelles recrues. Les miens, par exemple, misent tout sur le nombre afin de défendre chèrement leur peau...

La remarque pouvait sembler naïve mais Arado ne s'était jamais intéressé au fonctionnement d'une meute de loups. Il connaissait leurs tactiques de chasse pour mieux les contrer mais sans plus... A vrai dire, il n'avait jamais imaginé qu'un loup soit solitaire ! Même ces fichus tigres à dent de sabre se réunissaient en clans...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Caronat
Oiseau

• Messages : 2529
• Age : 26
• PUF : Caronat
• Meute : Inaria | Solitaire | Blackblood |Blackblood | Inaria
• Rang : Beta | Vagabonde ironique | Chasseuse | En entrainement | Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Libre comme l'air | Ironie et Sarcasme se dispute mon coeur ~ | JD est ma lumière | Aaa-quoi ? | Hm ?
• Relations:
• Autres comptes: Fei & Sly

MessageSujet: Re: Pour une histoire de noix.   Jeu 13 Fév 2014, 16:43

    Affalée par terre, Frost soupira, détournant les oreilles. Elle était bien blasée de pas avoir sa petite noix à manger.

    C'est marrant, en ce moment, je me fais la même réflexion ! A mon goût, je discute trop avec les loups... Il faut croire que je suis plus téméraire que mes congénères. Ou que je suis juste inconscient...

    La louve eu un rictus amusée

    - P’t’être bien les deux à la fois.

    Elle ne s’était jamais vraiment imaginé comment les herbivores en troupeau faisaient pour éviter les prédateurs. Elle n’avait aucune idée de l’organisation d’un troupeau, tout comme son interlocuteur n’avait aucune idée de l’organisation d’une meute. Il lui révéla qu’il était en réalité pas un caribou obèse mais un bison. Un bison. Okay, Frost n’en avait jamais vu, peut être vaguement entendu ce nom une fois ou deux mais c’est tout.

    - Tu me vois comme de la viande et moi, je vois surtout tes crocs, tes griffes et tes semblables avides de sang ! Mais on a tout de même quelque chose en commun... Je suis solitaire moi aussi ! Enfin, pas totalement, puisque je me déplace avec tous les miens mais j'aime souvent être seul !

    Toujours affalée comme une saucisse sur le sol, la polaire regarda ses griffes, mouais, c’était plus ses crocs dans son cas effectivement. Pour avoir été anciennement chasseuse à Inaria, elle avait bien expérimenté cet art. Elle était plutôt bonne, mais seule, c’était plus difficile. Et le bison de lui dire qu’il avait plein de copains et qu’il préférait souvent être seul. Les herbivores avaient souvent l’habitude d’être en groupe c’est vrai.

    -Mais toi, pourquoi ne pas rejoindre une meute ? Après tout, les autres loups doivent être heureux d'avoir de nouvelles recrues. Les miens, par exemple, misent tout sur le nombre afin de défendre chèrement leur peau.

    Frostbite fut partagé. Elle avait envie de rire et de pleurer à la fois. Pourquoi elle ne rejoingait pas de meute ? Parce que tous ses potes sont morts. La belle affaire.

    - Deux mots : Espace vital, et liberté individuelle ! En fait ça fait 4 mots.

    Elle se redressa enfin, pour se retrouver assise, tranquillement, face à l’imposant bison.

    - Avant j’étais dans une meute. Plusieurs en fait. Et j’avais ma bande de pote tu vois. On était bien. Puis, y’en a qu’on disparu. Le dernier qui me restait récemment était partit vivre sa vie à l’Oasis et fait trop chaud pour moi. Et l’est mort maintenant. Alors j’ai nul part où aller, j’veux pas m’embêter dans une meute à être aux ordres d’inconnus ou d’loups que j’aime pas.

    Elle se dénoua les épaules, s’étirant un peu.

    - Les meutes de loup sont pas toujours accueillantes avec les nouveaux. Ca dépend d’où tu viens, ça dépend d’ton histoire et de ta tête. C’est pour ça que mon pote était partit. Dans l’ancienne meute, quasi personne l’aimait parce qu’il était un peu … Différent.

    Elle haussa les épaules. Des idiots. Tous. Chess était son meilleur pote, et le restera.

    - Et comme j’veux pas de meute, je me débrouille toute seule ! Et comme je peux aussi.

    Son ventre se mit à crier famine. Comme pour appuyer ses propos. Sûrement allécher par l’odeur de la proie. Bien dommage qu’elle pouvait pas croquer ne serait-ce qu’un petit bout sans y laisser sa peau.

    -Mais vu comme t’es taillé, t’as genre vraiment besoin d’un gros troupeau ? Y’a pas beaucoup de bestioles qui doivent tenter d’vous bouffer non ? T’es genre quatre fois plus large qu’une orignal et dix fois plus costaud qu’un cerf hé. Presque qu’on dirait que t’es cousin avec les mammouths qu’on a dans l’nord !

Revenir en haut Aller en bas
http://caronat.deviantart.com


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Pour une histoire de noix.   Ven 14 Fév 2014, 21:37

La question du bison sembla troubler l'inconnue. Aurait-il réveillé, sans le vouloir, un point sensible ? La suite des réponses allait clarifier ce point... En effet, la louve avoua qu'elle avait déjà vécu dans plusieurs meutes par le passé mais que cette expérience s'était plutôt mal terminée... En effet, elle avait perdu ses amis et se retrouvait maintenant seule. Arado hocha la tête avant de déclarer, solennel :

Je vois...

Ces deux mots sonnaient un peu comme un « je suis désolé pour toi » mais le bison ne pouvait pas prononcer ces mots devant un carnivore... Il pouvait se montrer compatissant avec les siens ou même d'autres herbivores mais pas avec des prédateurs. Après tout, il avait hérité de deux cicatrices par la faute des loups et sans doute avait-il également frôler la mort à plusieurs reprises.
La louve poursuivit son récit, expliquant que les meutes de loups ne recrutaient pas aussi facilement et pouvaient se montrer très dures envers les nouveaux ou les « originaux »... Alors elle préférait encore vivre seule ! Là aussi, Arado pouvait comprendre, c'était un peu comme avec les siens. Lui aussi subissait parfois quelques railleries car les autres voyaient d'un mauvais œil ses longues promenades en solitaire... Mais peu importe, personne ne remettait en doute sa place de dominant et jusqu'ici, il n'avait jamais perdu un seul duel !
Un bruit se fit entendre, le son typique d'un estomac qui criait famine. L'herbivore s'imaginait aisément le dilemme auquel était confronté la louve. C'était sans doute comme une immense prairie inaccessible... Ce son et les questions de la femelle provoquèrent un rictus amusé chez le bison.

Le troupeau permet aussi de protéger les plus jeunes qui sont souvent la cible des attaques... Arado lui-même en avait fait l'amère expérience donc il était plutôt bien placé pour en parler... Et puis la taille ne fait pas tout ! Par exemple, les cerfs sont plus agiles et connaissent mieux la forêt.

Les herbivores se croisaient parfois au détour d'une plaine ou d'un sentier. Cela donnait lieu a de longues discussions ou parfois, quand la nourriture se raréfiait, à quelques disputes...

Et malheureusement, les prédateurs sont plus nombreux que tu ne l'imagine... Pour eux, un bison représente sans doute une impressionnante quantité de nourriture et un trophée plutôt enviable ! Les loups, les tigres à dent de sabre... Même les bipèdes cherchent parfois à nous abattre ! Bon, personnellement, je ne suis pas à plaindre. J'ai déjà rossé plus d'un imprudent...

Arado ponctua sa phrase par un sourire quelque peu orgueilleux. Par le passé, il avait déjà donné de bonnes corrections à plusieurs prédateurs et pouvait se vanter de ne pas être mauvais au combat ! Et puis, sa bonne étoile veillait sur lui...

Au fait, tu parlais de... Euh... Mammouths, c'est ça ? Jamais entendu ce nom auparavant ! Mais tu as également mentionner le « nord » et vu ton pelage clair et fourni, j'en déduis que tu viens des grandes plaines gelées ! Je me trompe ? Le troupeau a déjà approché ces terres, mais les anciens disent qu'elles sont inhospitalières et vides...

Logique ! Qui voudrait vivre dans un paysage pareil ? C'était comme vivre un hiver éternel... Un craquement remit brusquement le bison en alerte ! Sa tête se tourna vivement pour scruter à nouveau les alentours avec une grande attention. Ce n'était peut-être rien... Un simple renard ou un oiseau. Il ne voyait rien de dangereux mais en bon herbivore, il se méfiait du moindre bruit suspect. Il reporta son attention sur le principal carnivore de ce lieu, la louve.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Caronat
Oiseau

• Messages : 2529
• Age : 26
• PUF : Caronat
• Meute : Inaria | Solitaire | Blackblood |Blackblood | Inaria
• Rang : Beta | Vagabonde ironique | Chasseuse | En entrainement | Jeune

Caractéristiques du perso
• Amour: Libre comme l'air | Ironie et Sarcasme se dispute mon coeur ~ | JD est ma lumière | Aaa-quoi ? | Hm ?
• Relations:
• Autres comptes: Fei & Sly

MessageSujet: Re: Pour une histoire de noix.   Sam 08 Mar 2014, 13:30

    L’imposant bison lui raconta que la taille d’un troupeau était aussi là pour protéger les plus jeunes. Que la taille ne faisait pas tout, c’est vrai, il est bien plus difficile d’attraper un lapin bondissant ou un cerf galopant qu’un bison ou un orignal se trainant difficilement … Mais au moins, une fois attrapé, ils étaient plus facile à abattre. Elle redressa les oreilles quand il lui avoua que les prédateurs étaient bien plus nombreux qu’elle le supposait. Bipèdes, tigres à dents de sabres ... C’est vrai, elle n’y avait pas pensé à ceux là ! Pour les hommes, c’était plus accessible que les mammouths et plus de réserve qu’un cerf …

    - C’est pas faux. Les bipèdes sont sûrement vos plus grands prédateurs j’imagine.

    Bien que les tigres à dents de sabres puissent s’y attaquer facilement, ils n’étaient pas forcément présents partout, comme les hommes qui voyagent souvent.

    - Au fait, tu parlais de... Euh... Mammouths, c'est ça ? Jamais entendu ce nom auparavant ! Mais tu as également mentionner le « nord » et vu ton pelage clair et fourni, j'en déduis que tu viens des grandes plaines gelées ! Je me trompe ? Le troupeau a déjà approché ces terres, mais les anciens disent qu'elles sont inhospitalières et vides...

    Elle se mit à rire aux déductions de l’animal. C’est qu’il n’était pas bête le gros herbivore !

    - Eh dis donc Sherlock t’es fort toi ! Elles sont inhospitalières pour vous herbivores c’est sûr. Pour nous loups, on se débrouille. C’était pas la fête à la viande tous les jours c’est sûr ! Mais on savait faire avec. Les Mammouths, c’est genre ENOOORME Elle fit un geste large avec ses pattes Et quand y’en avait, toute la meute devait se mettre dessus, mais au moins on avait a manger pour des mois ! La neige et le froid gardait la viande fraîche en plus. Tu vois, y’a des avantages à vivre dans l’nord !

    Elle remarqua que le bison avait du entendre un bruit derrière, car il détourna son attention, Frostbite pensa alors qu’il devait vraiment ne pas avoir peur d’elle. Si dans excès de folie elle lui avait sauter dessus, il aurait été prit par surprise. Mais heureusement pour elle, elle n’était pas encore prête de sombrer dans la démence. Elle, n’avait pas entendu de bruit, mais peut etre n’était-elle pas aussi habituée à être alerte comme l’herbivore …


    [Tu veux qu’on cherche quelqu’un pour donner vie à ce bruit étrange ? :3 ]


Revenir en haut Aller en bas
http://caronat.deviantart.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pour une histoire de noix.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour une histoire de noix.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour mémoire et pour l'histoire !
» Pour une histoire de noix.
» Pour l'histoire
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» pour l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blackblood Alliance : Dissension :: Le Berceau de l'Alliance :: Le Gosier :: L'Oubliette des Rps-