Bienvenue à notre petit dernier, Australiandream !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Corvée et réconfort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Leryn
Reptile

• Messages : 820
• Age : 27
• PUF : Leryn
• Meute : Camp du Loup
• Rang : Maitre chasseur

Caractéristiques du perso
• Amour: Not anymore...
• Relations:
• Autres comptes: Non.

MessageSujet: Corvée et réconfort   Lun 24 Fév 2014, 02:49

    [Fin de l'hiver de l'an 6, peu après la baston avec Ata'halne]

    Retenant un haut le cœur, Esmée retira vivement sa main qui venait, une fois de plus, de déraper dans le récipient à viscères. La jeune femme regarda sa main gluante et poisseuse en soupirant. Décidément elle ne pourrait jamais s'y faire ! Autant, tuer, puis dépecer une proie pour récupérer la peau et les bon morceaux, c'était dans ses cordes. Après tout c'était aussi un aspect de son rang de chasseur. Mais vider consciencieusement intestins, entrailles et boyaux -ce qu'elle laissait habituellement derrière elle- pour la confection d'outres, cordages et autres fournitures de première nécessité, ça c'était juste au dessus de ses forces! Et dire que certaines femmes du Camp faisaient ça toute la journée en papotant distraitement entre elles alors qu'elle plongeaient allégrement leurs mains dans toute cette mélasse puante...

    Ne pouvant retenir un nouveau juron à voie basse, Esmée lança un regard discret autour d'elle pour vérifier qu'aucune des petites vieilles qui l’entouraient, bavassant avec leurs voies chevrotante, ne l'avait entendue. La jeune femme grimaça légèrement et reprit précipitamment le travail lorsque son regard croisa celui d'Awanatu, qui la fixait avec insistance, la bouche pincé. Cette vieille mégère aigrie qui avait été chargée par Anaco, de lui faire 'purger sa peine', ne portait pas Esmée dans son cœur et la jeune femme suspectait le chef du village de l'avoir fait exprès... Depuis le début de la matinée, elle ne cessait de se faire inlassablement répéter le même sermon. A quel point l'évidage des proies était un activité fondamentale, que trainer dans les bois ne ferai pas d'elle une femme accomplie et qu'enfin, a avoir voulu "se mêler des jeux des hommes" elle l'avait bien mérité.

    Esmée ne se posait pas la question si effectivement elle l'avait "bien mérité" mais en tout cas, on le lui faisait bien payer! La jeune femme eu une pensée pour Anaco, qui la connaissait décidément par cœur pour lui avoir astreint la pire punition à laquelle elle aurait pu songer. Il devait bien rire dans sa barbe à l'heure qu'il est! Le sort de Tala et Rohan, qu'elle n'avait pas revu depuis cette fameuse baston, interrogeait également la jeune femme. Ils avaient a coup sûr du écoper de quelque corvée rébarbative tout comme elle... Tout ça a cause de ce maudit homme du Sarigue!

    Empoignant plus fermement son couteau, Esmée se remit a racler les résidus de nourriture ingurgitée à l’intérieur de l'estomac d'un cerf fraichement tué, dont la tète ballante pendant à coté de son genoux, semblai la fixer d'un regard torve. De nombreuses heures -et de nombreux jurons- plus tard, Emsée avait entre ses mains une outre solide réalisée avec l'estomac du cervidé. Elle était plutôt satisfaite du résultat, même si il était très loin d'égaler la qualité de ses ainées. Un coup d’œil rapide à l'interstice de la hutte, dont la lumière avait bien décliné, apprit a Esmée qu'elle avait déjà passé bien plus de temps que nécessaire dans ce cloaque nauséabond. Plaçant son ouvrage devant elle bien en évidence, Esmée hasarda un coup d’œil parmi l'assemblée de vieilles femmes qui ne la remarquèrent même pas, trop occupée à discuter entre elle avec animation. Esmée qui n'avait aucune envie de passer une minute de plus en leur compagnie se racla la gorge... Ce qui eu l'effet immédiat de faire cesser toutes les discutions, et de faire tourner toutes les têtes vers elle presque d'un même mouvement. Bon... Au moins elle avait leurs attention maintenant.

    - J'ai fini mon travail pour aujourd'hui. Est-ce que... Je peux y aller ?
    Tenta Esmée d'une voie qu'elle aurait voulue un peu plus sûre d'elle. Un silence suivit son intervention, puis quelques secondes plus tard, son outre passa de main en main jusqu’à finir dans celles qu'Esmée redoutait le plus... Les yeux plissé et l'air revêche, Awanatu se mis à étudier l'outre sous les angles, passant ses doigts osseux sur chaque couture à la recherche de la moindre imperfection. Mais ne trouvant rien qui aurait pu justifier un 'rallongement de peine', la vieille femme fini par esquisser un petit mouvement vague de la main accompagné du "Humf!" maussade. Mais Esmée était déjà debout et rassemblait ses affaires presque comme si sa vie en dépendait. Quelques remerciements polis plus tard, elle était dehors. Le temps de respirer a plein poumon le bon air de la liberté et la jeune femme s'éloigna d'un pas vif. Elle avait une idée bien précise de sa destination.

    Après quelques minutes de marche, Esmée s'arrêta devant une hutte dont un mince filet de fumée s'échappait par le toit. Le tout accompagnée d'une odeur délicieuse qui ravit d'autant plus l'odorat d'Esmée qu'elle avait passé la journée à respirer des fumets nettement moins ragoûtant...

    - Saqui ? Demanda Esmée en priant pour que la cuisinière soit bien chez elle.

Revenir en haut Aller en bas
http://lerynn.deviantart.com/
avatar

Coolangel533
Dinosaure

• Messages : 1514
• Age : 22
• PUF : Coolangel533
• Meute : Inaria, Solitaire, Blackclood
• Rang : Chasseur, //, Louveteau

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: Corvée et réconfort   Lun 24 Fév 2014, 04:00

Les choses semblaient enfin rentrer dans l'ordre. Les punitions avaient été données et le calme revenait peu à peu dans le camp. Dans la hutte de la femme, se trouvait un grand espace dédié à la cuisine. L'hiver rendait définitivement les choses plus difficiles, mais elle avait appris à se débrouiller avec les moyens du bord. C'était ce que tous faisaient à vrai dire. Assise sur un petit tabouret de bois qui laissait dépasser ses larges hanches, Saqui tenait une cuillère dans sa main, scrutant des yeux le contenu d'une marmite de terre cuite qui laissait s'échapper un doux fumet. Une viande de cerf lui avait été fournie qu'elle avait alors découpée en tout petits dés avant de la griller et d'y ajouter des oignons qu'elle avait séché auparavant afin de pouvoir s'en servir durant le rude hiver. Le tout baigné dans l'eau avec une bonne dose de mûres qu'elle avait tenues gelées dans un tas de neige blanche hors de son abri ainsi qu'un filet de miel qu'elle avait su échanger quelques temps plus tôt.

La fumée que faisait s'élever le faible feu, presque à l'état de braises s'élevait haut dans le ciel, traversant le trou au sommet de sa demeure. L'éclairage était donc tamisé, fondant l'éclat mat de sa peau, légèrement en sueur d'être restée devant sa popote toute la journée avec le noir profond de sa longue chevelure légèrement ondulée. Tout ce qu'elle pouvait préparer et garder pour plus tard, elle le préparait et le gardait pour pouvoir fournir autant de personnes qu'elle ne le pouvait. Plus loin, une distance sécuritaire la séparant de l'espace de cuisson, Adsila, sa petite fille dormait déjà. Un regard doux et maternel se posa sur celle-ci, distrayant momentanément la cuisinière de son travail. La petite bougea légèrement dans son sommeil, replaçant d'un mouvement inconscient une petite mèche qui chatouillait son visage d'ange. À la vue de la chose, les lèvres de Saqui s'étirèrent sur un sourire qui ne fit que s'agrandir lorsqu'une voix bien connue résonna, hésitante non loin de sa hutte. La femme se leva donc de son tabouret, ses traits rayonnant. Elle prit le temps de remuer sa soupe aux baies et de défroisser son tablier avant d'aller se présenter devant Esmée. Elle lui ouvrit grand les bras, s'exclamant d'une voix invitante:

- Tiens donc, j'avais justement besoin d'une goûteuse!

Sans attendre, elle s'avança pour tenter de guider sa cadette vers l'intérieur de sa hutte, questionnant celle-ci amicalement, prête à tendre l'oreille pour constater les dégâts de l'horrible punition dont la jeune femme avait écopée.

- Alors s'en est fini de cette corvée?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leryn
Reptile

• Messages : 820
• Age : 27
• PUF : Leryn
• Meute : Camp du Loup
• Rang : Maitre chasseur

Caractéristiques du perso
• Amour: Not anymore...
• Relations:
• Autres comptes: Non.

MessageSujet: Re: Corvée et réconfort   Lun 24 Fév 2014, 16:33

    La question n'étais pas restée en suspend plus de quelques secondes, que déjà l'entrée de la hutte s'ouvrait sur une Saqui aussi accueillante qu'a l'accoutumée! Elle ouvrit ses bras devant Esmée d'un geste enthousiaste et la jeune femme se sentit immédiatement entourée par un aura chaleureux.

    - Tiens donc, j'avais justement besoin d'une goûteuse! La bouche d'Esmée se fendit en un large sourire, elle esquissa le début d'une phrase, mais avant même qu'elle n'ai eu le temps de la formuler, son amie l'avait entrainée à l’intérieur. L'atmosphère qui régnait en tout temps dans la hutte de Saqui était aussi chaleureuse et paisible que sa propriétaire. En retirant sa cape de fourrure, Esmée se plu à balayer l'habitation du regard, le sourire aux lèvres. La lumière tamisée provenait de l'âtre qui crépitait paresseusement en dessous d'une grande marmite de terre cuite d’où provenait un délicieux fumet. La lumière était juste assez forte pour éclairer la pièce principale tout en laissant quelques recoins dans l'ombre, ou dormais d'ailleurs Adsila à poings fermés, emmitouflée dans ses couvertures.

    - Alors s'en est fini de cette corvée? Demanda Saqui d'une voie amicale. La chasseresse tourna son regard vers elle, d'un air dépité théâtralement exagéré. Elle se laissa tomber sur le deuxième tabouret vacant prêt de l'âtre. Ah! M'en parle pas... J'ai cru que la journée n'allait jamais se terminer! Sa bouche se tordit en une espèce de moue renfrogné et ses sourcils se froncèrent légèrement. Me coller avec toute les vieilles du campement pour des corvées d'évidage... J'parie qu'Anaco et les autres en rient encore! La jeune femme se massa les tempes un court instant, tâchant de dissiper les derniers stigmates de la migraine qu'elle avait senti poindre toute la journée.

    - Comme si le travail était pas déjà assez pénible, elles ont pas arrêté de me faire la morale et de caqueter entre elles sans discontinuer! Esmée rouvrit grand les yeux tandis que ses mains s'ouvrirent dramatiquement sur le vide, comme en proie à quelque interrogation fondamentale. *

    - Qu'est ce qu'elles peuvent bien avoir à se raconter toute la journée alors qu'elles quittent jamais cette damné hutte ?!

    Esmée laissa retomber ses mains tandis qu'elle reculait le haut de son corps. Comme si la question la dépassait bien trop pour continuer à en débattre. Malgré sa lassitude, Esmée esquissa un petit sourire. Mine de rien, ça faisait du bien de laisser éclater sa frustration après l'avoie retenue pendant de longues heures! Mais en réalisant que Saqui n'était absolument pour rien dans toute cette histoire et qu'elle lui avait assez suffisamment fait part de sa mauvaise humeur, la jeune femme se radoucit immédiatement. Elle se gratta l'arrière du crâne d'un air embarrassé tandis qu'elle adressait un sourire d'excuse à son amie.

    - Aah... Désolé Saqui. Tu m'ouvres gentiment ta porte et moi je commence par grogner et me plaindre!

    Esmée ferma brièvement les yeux pour renifler les délicates effluves qui embaumaient la hutte.... Mmh. Du cerf ? De l'oignon ou bien des échalotes a n'en pas douter. Et cette odeur sucrée... Peut être du miel ? Si Esmée n'avait jamais eu le palet très délicat son odorat à l'inverse était plutôt développé. Et le tout formais une harmonie de senteurs vraiment agréable.

    - Ça sent rudement bon en tout cas!


* :
 
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lerynn.deviantart.com/
avatar

Coolangel533
Dinosaure

• Messages : 1514
• Age : 22
• PUF : Coolangel533
• Meute : Inaria, Solitaire, Blackclood
• Rang : Chasseur, //, Louveteau

Caractéristiques du perso
• Amour:
• Relations:
• Autres comptes:

MessageSujet: Re: Corvée et réconfort   Ven 28 Fév 2014, 03:26

Aussitôt entrée, Esmée commenca à lui raconter ses déboires à la cuisinière, qui l'écouta sans broncher. Il semblait bien que la punition ait été choisie avec minutie pour que la jeune femme en ait tant à dire. L'écoutant toujours, Saqui remua sa soupe, prenant soin d'éviter de tourner le dos à son invitée. Ce ne fut qu'après avoir évacué toute cette frustration qu'elle reprit contenance, s'excusant de s'être ainsi plainte de sa journée. Le sourire aux lèvres, Saqui préleva une bonne louchée de sa marmite pour l'y vers dans un bol avant de tendre celui-ci à sa cadette.

- Ne t'en fais pas chérie, tu verras, ca va toujours mieux lorsqu'on a l'estomac plein.

Elle fit un clin d'oeil à la brunette avant d'ajouter:

- Tu m'en donneras des nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Corvée et réconfort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Corvée et réconfort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort. [Libre]
» Le réconfort de tes bras (Mirka)
» 04. Une corvée bien récompensée // Timothy A.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blackblood Alliance : Dissension :: Le Berceau de l'Alliance :: Le Gosier :: L'Oubliette des Rps-